En ce moment
 
 

Propagation du virus Ebola: "La Belgique fait partie des pays les plus à risques"

Propagation du virus Ebola:
 
 

Après la contamination d'une infirmière à Madrid, des craintes surgissent un peu partout en Europe concernant la propagation du virus Ebola. Mais que doit-on craindre exactement ?

Une aide soignante espagnole a été contaminée par la fièvre Ebola. Une dame de 40 ans. Elle avait soigné 2 patients touchés par la fièvre à Madrid. Elle a été placée dans un hôpital spécialisé. C'est la première fois qu'une personnes attrappe la maladie sur le continent européen.

Quels sont les risques en Belgique ?

Dès lors, une question se pose. Y a-t-il des risques que quelqu'un soit contaminé chez nous ? Le journaliste Alexandre Carette a répondu à cette question ce mardi matin sur Bel RTL.

"La Belgique fait partie des pays les plus à risques. Des scientifiques américains ont publié une étude sur la propagation de la fièvre hémorragique dans le monde. Dans la configuration actuelle, avec une réduction de 80% du trafic aérien vers les pays touchés par le virus, la probabilité d'avoir une contamination chez nous est de 10%. Nous sommes derrière la France la Grande Bretagne. Si le trafic aérien revenait à sa capacité maximale, la probabilité de contamination serait nettement plus élevée, à hauteur de 40% pour la Belgique. Il faut savoir qu'il n'y a plus que Brussels Airlines qui assure aujourd'hui une liaison aérienne avec les pays les plus touchés par Ebola. Ce qui explique le risque relativement élevé de contaminaiton", a-t-il indiqué.

 

Comment attrappe-t-on Ebola? En d'autres termes, comment faire pour ne pas l'attraper ?

Elément rassurant, Ebola ne se transmet pas par les voies respiratoires. Il est donc moins contagieux que la grippe. Le virus s'attrape suite à un contact rapproché avec par exemple de la salive, du sang, de la sueur ou des vomissements d'un malade. La période d'incubation est très aléatoire, de 2 à 21 jours. Les symptômes sont des températures élevées, une faiblesse générale, des maux de tête et des douleurs musculaires.

Pour éviter toute psychose, il faut rappeler que tant qu'une personne touchée par le virus n'a pas développé les premiers symptômes, elle n'est pas contagieuse.





 

Vos commentaires