En ce moment
 
 

Risque de Black-out: la Creg juge une offre déraisonnable

Risque de Black-out: la Creg juge une offre déraisonnable

La Creg (Commission de régulation du gaz et de l'électricité) a jugé l'offre du fournisseur d'énergie E.On "déraisonnable" pour incorporer sa centrale de Vilvorde dans la stratégie qui vise à pallier l'éventuelle pénurie d'électricité de cet hiver.

L'offre remise par le fournisseur d'énergie E.On pour incorporer sa centrale au gaz de Vilvorde dans la réserve stratégique a été jugée "manifestement déraisonnable" par la Commission de régulation du gaz et de l'électricité (Creg), rapporte L'Echo vendredi. Des conditions financières moins favorables, alignées sur celles de l'offre d'EDF, lui ont donc été imposées par arrêté royal, comme le prévoit la réglementation.

Une attitude à adapter

Cette dernière stipule que toutes les centrales qui ont annoncé leur mise à l'arrêt doivent participer à un appel d'offres en vue de créer la réserve stratégique destinée à pallier les éventuelles pénuries d'électricité cet hiver. L'offre d'E.On était proportionnellement plus de deux fois plus chère que l'offre remise par EDF pour sa centrale de Seraing. L'entreprise, qui a été contrainte de répondre à cet appel d'offres, se voit donc obligée de participer à la réserve stratégique à des conditions qu'elle n'a pas acceptée. "Nous sommes encore en train d'étudier l'arrêté royal pour déterminer quelle va être notre attitude", réagit Tom De Bruyckere, porte-parole de l'énergéticien.


Vos commentaires