En ce moment
 
 

Saint Nicolas serait devenu le patron des écoliers sur un malentendu: voici la véritable histoire

Saint Nicolas serait devenu le patron des écoliers sur un malentendu: voici la véritable histoire
 
 

Ce matin dans sa chronique 90 secondes pour comprendre, Frédéric Moray a rencontré Saint-Nicolas.

Alors j’ai calculé, même si vous êtes assez discret sur votre âge, St-Nicolas, vous auriez 1751 ans, on n'est pas à un an près. Vous êtes nés à Patara, au sud de l'Asie mineure, donc l’actuelle Turquie. Où vous êtes devenu très rapidement Evêque.

Et c’est là que commence votre action miraculeuse et que vous devenez le grand patron de très nombreuses professions. On vous prête le pouvoir de calmer les tempêtes et de sauver les marins. On dit de vous que vous préservez des inondations. On vous fait aussi protecteur des prisonniers. Vous auriez sauvés trois innocents de la peine capitale en vous emparant de l’épée de leurs bourreaux. Vous auriez également délivré du cachot trois généraux condamnés à mort pour raisons politiques.


La liste est impressionnante, mais quel est le lien avec les enfants?

On ne va pas briser le mythe, mais vous seriez devenu st-patron des enfants et des écoliers sur un malentendu. Le terme "Trois innocents" auraient été traduits par trois enfants.

Mais on va en rester à la légende. Celle qui nous vient de l’Est de la France et de l’Allemagne. Celle du boucher qui assassinat trois enfants, les découpa et les mis au saloir. Trois enfants que vous avez finalement sauvés en passant par là 7 ans après. Une histoire qui ne nous est parvenue que 800 ans après votre naissance.

Mais comme vous aimez les gens qui s’appliquent dans leur travail et qui font preuve d’obéissance, ce n’est pas étonnant que vous soyez devenu le patron des écoliers.


Et St-Nicolas est-il connu dans le monde entier?

Mais non, votre légende n’a finalement pas franchi les frontières européennes. Mais on parle de vous, en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Hongrie, en Pologne, en Suisse ou encore en Autriche. Ça vous en fait du travail.

Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

Frédéric Moray
Journaliste - Editeur Bel RTL




 

Vos commentaires