En ce moment
 
 

Le CPAS de Fosses-la-ville rend les demandes d'aides sociales anonymes: "Maintenant on a la certitude qu'il n'y aura aucun préjugé"

A Fosses-la-Ville, la commune a retiré les noms sur tous les dossiers du CPAS. Un anonymat qui doit permettre de lutter contre les discriminations.

À Fosses-la-ville, petite commune de 10500 habitants, tout le monde se connait. Et cela pose problème… "Avoir un dossier qui porte le nom d'une personne qu'on a connue, dans une circonstance ou une autre n'est jamais agréable, ni pour nous, ni pour la personne", explique Frédérique Goisse, directrice générale du CPAS de Fosses-la-ville.
Le CPAS a donc décidé de traiter chaque dossier sans connaitre le nom de la personne. Une première en Belgique.

"Les assistantes sociales viennent avec une proposition de demande d'aide sociale. Sur cette demande, elles nous font l'analyse de la situation de la personne en mettant uniquement le numéro national, pas le nom, pas le prénom, la situation familiale, le budget...", raconte Bérangère Tahir Bouffioux, présidente du CPAS de Fosses-la-ville.

Une nouvelle manière d'agir saluée par Unia, le centre pour l'égalité des chances qui voit là une façon d'éviter toute discrimination.

"On sait que nous avons tous d'une manière ou d'une autre des représentations, des stéréotypes, des préjugés et l'anonymisation des dossiers est un des mécanismes qui permet de prévenir l'expression de ces stéréotypes positifs ou négatifs", explique Patrick Charlier, directeur d'Unia.

"Maintenant on a la certitude que tous les dossiers sont analysés sur la situation et pas par rapport à l'individu et qu'il n'y aura aucun préjugés, que ce sera vraiment la situation qui fera que l'aide sera octroyée ou pas", se félicite Frédérique Goisse.

Les CPAS d'autres communes wallonnes se sont déjà montrés intéressés et envisagent d'appliquer le même système de consultation de dossiers anonymes.

Vos commentaires