En ce moment
 
 

Variants du coronavirus en Belgique: faut-il les craindre? La réponse d'Erika Vlieghe

 
CORONAVIRUS
 

Le variant britannique se répand en Wallonie et à Bruxelles. Des écoles comme à Ans et des maisons de repos ont fermé leurs portes. Les prochaines semaines seront importantes.

Erika Vlieghe, la présidente du Groupe d'Experts de stratégie de crise pour le Covid-19 (GEMS), était l'invitée de l'émission C'est pas tous les jours dimanche. Elle a répondu aux différentes questions de Christophe Deborsu. 

"Les enfants sont-ils plus contagieux qu’on ne le pensait quand on voit à quel point ça va vite à Ans et dans d'autres écoles en Flandre ?", a-t-il demandé.

"Nous avons en effet remarqué des flambées de cas dans les écoles. Ça apporte pas mal de soucis. On sait que les enfants en-dessous de 12 ans sont atteints. Il y a des tests positifs et des enfants avec ou sans des symptômes, pas forcément graves", souligne Erika Vlieghe. "La question reste de savoir si les enfants sont aussi très contagieux. Il y a différentes possibilités. Il peut aussi y avoir un professeur très contagieux et qui peut infecter différents enfants. Il n’y a probablement pas une seule direction."

Elle note une différence avec le variant britannique. "Dans les données qu’on avait sur les enfants de moins de 12 ans avant ce variant, il y avait toujours moins d’infections dans ces classes. Cela a changé et ça nous donne des soucis", assure-t-elle.

A quel point faut-il craindre ces variants ? "Les risques d’avoir une 3e vague sont réels, mais pas seulement à cause des variants. On sait qu’ils sont plus contagieux donc ça va plus vite. Le virus emploie toujours les situations qui ne sont pas sécurisées comme les contacts trop proches ou pas à l’extérieur. On voit donc des problèmes soit dans une école, soit une entreprise, un hôpital… Ce n’est pas uniquement dû au variant britannique, mais ça n’aide pas. Par ailleurs le variant sud-africain nous donne encore plus de soucis, car il y a des rapports préliminaires qui indiquent que l’efficacité des vaccins serait moins bonne. Nous devons encore observer ça."

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 24 janvier ?

 




 

Vos commentaires