En ce moment
 
 

Barbera a cru observer un serpent à Franière: connaissez-vous cet animal? (photo)

Barbera a cru observer un serpent à Franière: connaissez-vous cet animal? (photo)
Photos envoyées par Barbera

A découvrir

Comme Barbera, vous êtes nombreux à nous soumettre des photos d'animaux que vous croisez. Sont-ils habituels dans nos contrées? Faut-il s'en méfier? Nous faisons, pour vous, le point avec des spécialistes.

"J'ai retrouvé ce petit serpent du côté de Franière en province de Namur", nous écrit Barbera via notre bouton orange Alertez-nous, profitant de l'occasion pour nous demander si cet animal est dangereux. Il s'agit en réalité d'un orvet, comme nous le confirme Arnaud Laudelout du département études de Natagora. "C'est un animal de la famille des lézards qui a perdu l'usage de ses pattes au cours de son évolution", précise-t-il.


Un animal très répandu, mais discret

L'orvet est très répandu en Wallonie, pas étonnant donc que notre lectrice soit tombée nez-à-nez avec un spécimen, d'autant plus que la période mai-juin est propice à son observation. En effet, c'est le moment où il sort de son abri pour s'accoupler. Les naissances auront lieu de la mi-août à la mi-septembre, sachant que chaque femelle donne naissance à 6 à 12 petits.

L'orvet se fait toutefois généralement discret: il préfère vivre caché sous terre ou sous des éléments naturels. Sur la photo, on voit d'ailleurs que l'animal part se faufiler sous la pierre. 


Comment le différencier d'un serpent?

Barbera a donc cru qu'il s'agissait d'un serpent, animal avec lequel l'orvet, animal brun-gris qui mesure entre 30 et 40 cm de long, est souvent confondu. Pour le différencier, il suffit d'observer sa tête: elle n'est pas distincte du reste du corps, comme c'est le cas pour un serpent. Autres signes distinctifs: les paupières de l'orvet son mobiles, et il est plus lent que le serpent. 


Est-il dangereux?

Notre spécialiste répond à la question de Barbera: "Est-il dangereux?": "C'est complètement inoffensif", assure Arnaud Laudelout. En effet, l'orvet, qui se nourrit de limaces, de vers ou encore d'araignées, ne cherche jamais à mordre. "L'idéal, comme pour la plupart des cas où on rencontre des animaux "insolites", est de le laisser tranquille."

Vos commentaires