En ce moment
 
 

Jusqu’où ira la 4ème vague du Covid ? Les projections de cet expert donnent de l'espoir

 
 

Jusqu’où ira la 4ème vague du Covid ? Va-t-on devoir refermer des secteurs ? Les soins de santé sont-ils armés pour voir arriver des patients covid et potentiellement aussi des malades de la grippe ? L'émission 'C'est pas tous les jours dimanche' s'est penchée sur ces nombreuses questions.

Nicolas Franco est chercheur en modélisation mathématique à l'Université de Namur et de Hasselt. Il a apporté son éclairage sur la situation sanitaire actuelle du pays. Pour lui, l'augmentation actuelle était "un peu attendue". Dans les prochaines semaines deux phénomènes devraient se produire selon l'expert. Le premier est une "diminution du nombre de personnes qui peuvent contracter le virus. Un grand nombre de personnes est vacciné. Le vaccin n'est pas efficace à 100%, mais il diminue fortement la probabilité d'être infecté", rappelle-t-il. "Ensuite, les personnes non vaccinées deviennent au fur et à mesure immunisées naturellement."

En résumé, le nombre de personnes susceptibles d'avoir le virus va diminuer ce qui va "naturellement diminuer l'augmentation actuelle."

Sans mauvaise surprise, l'immunité va jouer son rôle

La semaine de congé qui début aurait aussi un effet positif. "Le congé de Toussaint va permettre d'avoir une diminution des contacts au niveau scolaire", notamment chez les 6-12 ans.

Le chercheur en modélisation mathématique s'attend à ce que le nombre de contaminations se tasse et que par la suite un effet de diminution soit observé. "La vitesse de diminution est encore incertaine. Elle dépend de la protection de la vaccination. On sait qu'elle est assez forte au début et qu'elle s'amenuise petit à petit. La diminution pourrait être un peu plus lente que prévue si jamais le vaccin est moins efficace."

Grab_20211031_130523_599

Se dirige-t-on vers la fin de la crise Covid? "Tout dépend des mauvaises surprises" explique Nicolas Franco qui fait référence aux variants. "Ou d'une diminution trop forte de la protection, vaccinale ou naturelle. Sinon, on devrait s'attendre à des parties plus clames et non plus à d'immenses vagues qui nécessitent des confinements. Sans mauvaise surprise, l'immunité va jouer son rôle."

Et l'expert de mettre en garde en guise de conclusion: "Cela ne veut pas dire que localement il n'y aura pas de problème, comme ici avec cette 4ème vague, c'est Bruxelles qui va être au cœur de l'attention."


 




 

Vos commentaires