En ce moment
 
 

"Valérie Trierweiler a tenté d'empêcher la publication des photos de François Hollande et Julie Gayet"

 
 

La liaison amoureuse de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet a fait la Une de tous les journaux cette semaine. Georges Huercano et ses chroniqeurs sont revenu sur cette actualité.

Avant Controverse, Georges Huercano et ses chroniqueurs sont revenus sur l'actualité de la semaine d'une manière décalée. Et l’une des grosses actualités de la semaine est évidemment la liaison amoureuse entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet. Alain Raviart, expert en communication, a fait remarquer que François Hollande qui s’offusque de la publication de ces photos, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. "De qui se moque-t-on ? Quand François Hollande utilise Gala pour dire que Valérie Trierweiler est la femme de sa vie, qu’est-ce qu’il fait ? Et bien il pose lui-même les règles du jeu. C’est un choix du politique aussi de dire ‘J’expose ma vie privée’, il est normal qu’à un moment il puisse y avoir un effet boomerang. Donc ça ne va pas dans le chef de François Hollande de s’offusquer qu’on se mêle de sa vie privée. Et deuxième chose, parce qu’il y a toujours l’autre qu’on oublie souvent, il y a l’actrice, cette actrice de cinéma. Mais elle, qu’est-ce qu’elle a fait durant la campagne électorale ? Elle a fait un clip de 4 minutes en faveur de François Hollande. Ça veut dire qu’à un moment ces gens s’exposent et doivent comprendre qu’ils prennent des risques", a-t-il commenté.

Un acte de manqué de François Hollande?

Pour Michel Henrion, également expert en communication, la publication de ces photos relève d’un acte manqué de la part de François Hollande. "Il y a tout de même un mystère freudien et on peut se demander si François Hollande n’a pas fait finalement un acte manqué, parce que tout Paris connaissait cette histoire. Les photos on savait qu’elles allaient sortir, elles avaient été proposées à plusieurs journaux et il n’a rien fait absolument pour empêcher leur sortie". Emmanuelle Praet a alors fait remarquer qu’ils avaient quand même tenté de l’empêcher, mais Michel Henrion de préciser : "Valérie Trierweiler a tenté, mais pas lui donc". Il a ajouté qu’apparemment c’était une histoire d’amour.


 

Vos commentaires