En ce moment
 

Christian, chauffeur, accompagnait Charles Aznavour partout: il livre un témoignage touchant sur son ancien "patron"

Christian, chauffeur, accompagnait Charles Aznavour partout: il livre un témoignage touchant sur son ancien

Christian était le garde du corps et le chauffeur de Charles Aznavour lorsqu'il venait en Belgique. Au lendemain de son décès, Christian témoigne.

Au Canada, au Luxembourg et en Belgique, c’était dans la voiture de Christian que Charles Aznavour se déplaçait. Le plus souvent sur le siège passager. "Des fois, je ne sais pas pourquoi, il ne mettait pas sa ceinture de sécurité et quand je freinais, je tendais la main pour le protéger, il me disait ‘Christian, il n’y a pas besoin, je freine avec les pieds’", se souvient-il. "Il me faisait confiance", dit-il. 


"Un monsieur qui travaillait tout le temps"

Entre les hôtels, les restaurants, les salles de spectacles… il a passé des milliers de kilomètres, des centaines d’heures avec un homme rigoureux et attachant. "Avant le spectacle, on partait une heure, deux heures à l’avance en fonction d’où ça se trouvait et puis là, dans la loge, on le laissait tranquille, il faisait ses vocalises, il jouait du piano. C’est un monsieur qui travaillait tout le temps, tout le temps, tout le temps", raconte-t-il.


Une chanson composée au forum de Liège

Si les murs du forum de Liège pouvaient chanter, il fredonnerait du Charles Aznavour. Il s’y est souvent produit, notamment dans les années 60, 70. Il y a même composé une chanson.

"À l’occasion de ses prestations ici dans un gala, à l’époque où le forum avait encore un orchestre et un piano, il avait composé la chanson ‘Pour faire une jam’", raconte Simon Bouazza, directeur du forum de Liège.


"Il ne se fâchait jamais"

Charles Aznavour inspirait beaucoup de respect à son entourage, qui avait bien du mal à lui trouver des défauts. "C’est assez bizarre parce qu’on ne l’a jamais vu de mauvaise humeur, raconte Christian. Jamais il ne l’exprimait. Il était peut-être tracassé par un souci musical, un accord de musique, je n’en sais rien mais il ne se fâchait jamais."

Depuis hier, il y a comme un vide dans la voiture de Christian.

Vos commentaires