En ce moment
 
 

Le Hellfest de retour après deux années blanches, Metallica en tête d'affiche

Le Hellfest de retour après deux années blanches, Metallica en tête d'affiche
Vue de la dernière édition du festival Hellfest à Clisson, en Loire-Atlantique, le 21 juin 2019 Sebastien SALOM-GOMIS
 
 

Annulé en 2020 puis en 2021 pour cause de pandémie, le célèbre festival de metal Hellfest revient vendredi en Loire-Atlantique pour une édition exceptionnelle, organisée sur deux week-ends au lieu d'un et avec le monstre Metallica en tête d'affiche inédite.

Trois-cent-cinquante groupes de hard-rock, punk et metal, dont Guns N'Roses, Deep Purple et Scorpions, sortiront les grosses guitares dans la petite commune de Clisson, au milieu du vignoble nantais, pour sept jours de festivités.

"Après deux ans à blanc, c'est enfin l'heure de relancer la machine", s'est réjoui Benjamin Barbaud, fondateur du Hellfest, auprès de l'AFP.

Ses 3.000 bénévoles attendent quelque 420.000 spectateurs, plus du double des 180.000 accueillis en 2019 pour sa dernière édition avant la crise sanitaire.

"On s'attend à voir débarquer des festivaliers euphoriques. Le Hellfest est un espace de liberté que les gens attendent chaque année pour se défouler", explique le patron du festival.

Fondé en 2006, le Hellfest est aujourd'hui l'un des plus gros festivals de metal et autres "musiques extrêmes" d'Europe.

Le premier week-end, du 17 au 19 juin, est calqué sur le festival qui aurait dû se tenir en 2020. Au programme, des poids-lourds de la scène metal ou rock comme Faith No More, Judas Priest, Deftones, Deep Purple, Offspring ou encore Killing Joke.

Le second volet, du 23 au 26 juin, avait été ajouté en juin 2021, avec les stars Metallica, Guns N'Roses, Scorpions, Alice Cooper et Bad Religion.

Cette double édition, qui fait figure d'"exception", n'a pas vocation à se pérenniser, prévient Benjamin Barbaud.

"C'est une idée qu'on avait eue pour récupérer les pertes astronomiques endurées ces deux dernières années, malgré les aides de l'Etat et des collectivités", précise-t-il.

Il y a un an, la billetterie de ce second week-end avait été prise d'assaut et les tickets écoulés en seulement quelques heures.

"La venue de Metallica est un grand événement, on attendait qu'ils jouent chez nous depuis longtemps. C'est un groupe fédérateur dans notre style de musique", souligne Ben Barbaud.

Metallica fut une des figures du trash metal, une branche sonique extrême de la famille, avant que les membres de ce quatuor californien ne se coupent les cheveux, lèvent le pied et touchent le grand public avec leur fameux "Black Album" (1991), riche en hits comme "Nothing else matters", "Enter sandman" ou encore "The unforgiven".

Le groupe, attendu "autant par les métaleux endurcis que par les bizuths curieux", clôturera les festivités dimanche 26 juin au soir.


 

Vos commentaires