En ce moment
 
 

Les César 2019 sacrent le film sur les violences conjugales "Jusqu'à la garde"

Les César 2019 sacrent le film sur les violences conjugales
Xavier Legrand dont le film "Jusqu'à la garde" sort grand vainqueur des César 2019 avec quatre prix, dont le meilleur film et la meilleure actrice pour Léa Drucker, le 22 février 2019, à ParisBertrand GUAY

"Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand sur les violences conjugales a été vendredi soir le grand vainqueur des César 2019 avec quatre prix, dont ceux du meilleur film et de la meilleure actrice pour Léa Drucker.

Le long-métrage, dont le réalisateur a estimé pendant la soirée qu'il "serait temps de penser" aux victimes "à un autre jour que le 25 novembre", journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, a également obtenu les César du meilleur montage et du meilleur scénario.

"Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam (le nom du personnage féminin principal, ndlr), toutes ces femmes qui ne sont pas dans une fiction, qui sont dans cette tragique réalité", a lancé Léa Drucker, sacrée meilleure actrice pour son rôle de mère de famille fragile mais vaillante.

"Je crois que la violence commence par les mots (...) ces mots qu'on utilise chaque jour dont on croit qu'ils sont ordinaires, banals. On les utilise sous couvert d'humour, parfois par des effets de groupe, et on ne se rend pas compte que ces mots là sont déjà le début d'une menace", a-t-elle ajouté.

Ce film choc "a été réalisé par un homme et j'en suis fière", a-t-elle dit en remerciant Xavier Legrand et en rendant hommage aux militantes féministes.

Le long-métrage raconte l'histoire de Miriam qui, pour protéger son fils d'un père qu'elle accuse de violences, en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu'elle considère bafoué et le fils se retrouve pris en otage entre ses parents.

Vos commentaires