En ce moment
 
 

Test Oral-B iO: la brosse à dents connectée a-t-elle enfin du sens ?

Les tests de Mathieu: une brosse à dents électrique, gadget inutile ou réelle plus-value ?
 
Les tests de Mathieu
 

Elle est connectée à un smartphone et une application permet de décortiquer et améliorer votre hygiène buco-dentaire ; mais l'Oral-B iO (entre 250€ et 340€ actuellement) est avant tout une bonne brosse à dent électrique, qui nettoie bien sans blesser. Et c'est le principal, finalement.

Si je suis forcément un grand amateur des nouvelles technologies, de la miniaturisation des composants et du "tout connecté", j'ai toujours trouvé navrant ces pseudo start-up qui veulent, depuis des années, surfer sur cette vague pour vendre un gadget inutile. Souvent, elles partent d'un produit plutôt que d'un besoin, et ça fait un flop.

Je me souviens, au hasard, de la chaussure de sport ou de la raquette de tennis connectée qui analyse vos mouvements. De la brosse à cheveux qui prétend faire la même chose. Connecter un objet qui n'a pas besoin de l'être, c'est inutile.

Je rangeais dans la même catégorie la brosse à dent connectée, dont une entreprise française se vantait d'être la première (Kolibree), et qui avait droit chaque année à des éloges des médias locaux. L'entreprise collabore actuellement en France avec Colgate, mais on n'en entend pas beaucoup parler en Belgique.

 

Oral-B iO: avant tout, un excellent brossage

C'est donc avec un regard amusé mais suspect que j'ai testé l'Oral-B iO, la nouvelle brosse-à-dent de la multinationale américaine Procter & Gamble. Son format est assez reconnaissable: il s'agit toujours de cette petite tête ronde et rotative, car Oral-B fut l'un des premiers à commercialiser à grande échelle la brosse-à-dent électrique.

Le principe est toujours le même: une grande poignée contenant un petit moteur et une batterie rechargeable, une brossette amovible qu'il conviendra de remplacer après quelques semaines/mois d'utilisation.

Cependant, avant de parler de l'aspect connecté, ce qui m'a frappé, c'est que le brossage était vraiment différent. J'avais déjà essayé une brosse à dents électrique par le passé, mais elle a vite atterri dans mon placard. La nouvelle d'Oral-B me semble, personnellement, bien meilleure. Ça veut donc dire que l'entreprise s'est concentré sur l'essentiel (soin) avant l'accessoire (application).

Si on en croit le communiqué de presse de la marque, après "des centaines de brevets" et "des années de recherche", la brosse à dents iO utilise un "entraînement magnétique linéaire" qui distribue l'énergie de la rotation "de manière uniforme jusqu'à la pointe des poils". Il y a donc des "micro-vibrations" en plus de la traditionnelle oscillation.

Difficile de démêler le discours marketing des réelles différences par rapport aux anciennes versions des brosses à dents électriques d'Oral-B. Mais ce que je peux vous dire, c'est que le brossage est efficace et performant tout en étant très doux, que je n'ai constaté aucun saignement (ça m'arrive souvent avec une simple brosse à dent), et que j'ai une sensation de sortie de dentiste (détartrage, dents polies) après chaque brossage.

Un petit écran couleur et un cerclage lumineux

Au-delà de l'aspect mécanique, si je vous parle d'une brosse à dent, c'est qu'il y a des histoires de geeks derrière.

Tout d'abord, la brosse à dent est dotée d'un écran couleur et de deux boutons. Le premier sert à l'allumage et aussi de bouton 'OK' quand vous parcourez le menu très basique de la brosse à dent. Le deuxième bouton permet de sélectionner un mode de brossage. Ces modes (brossage quotidien, dents sensibles, soin des gencives, blanchissement, etc) font varier l'angle et la fréquence des oscillations des poils de la brossette. Par exemple, ça pivotera moins avec 'soin des gencives' pour éviter les agresser.

Cet écran affiche des sourires si vous vous brossez bien les dents, ainsi qu'un chrono (2 minutes par défaut) dès que vous commencez.

Sans oublier l'indicateur de batterie, qui s'avère plutôt résistante: après une semaine, l'autonomie affichait encore 40%. Il y a un chargeur aimanté (une petite base) qui est fourni, et il est assez rapide (en 3 heures, c'est plié). Dans la version de luxe, il y a également une boite de transport qui peut charger la brosse à dent si on la relie à une prise.


 

Une petite dose d'intelligence artificielle dans l'application

Le nerf de la guerre, c'est que l'Oral-B iO est connectée à une application sur smartphone. C'est là que ça devient délicat, car on peut très vite tomber dans le truc qui vous fait perdre beaucoup de temps pour pas grand-chose.

Oral-B prétend qu'il a bossé avec 1.800 consommateurs pour mettre au point l'interface de l'application. Je dois avouer qu'elle est assez bien réussie.

Tout d'abord, elle se connecte rapidement à la brosse à dent, ce qui est essentiel. Ensuite, elle détecte automatiquement quand vous vous brossez les dents et affiche une vue aérienne de vos mâchoires (l'application parle alors d'un brossage 'guidé'). C'est là qu'il y a un peu d'intelligence artificielle, même s'il est sans doute plus juste de parler d'un algorithme qui détecte quelle zone de votre bouche vous êtes en train de brosser.

Et ça fonctionne assez bien: les zones de vos dents passent du bleu foncé au blanc étincelant selon le temps que vous leur consacrez. C'est un indicateur assez pratique et qui devient presque ludique si vous essayez de rendre toutes les zones bien blanches endéans les 2 minutes prévues initialement par la brosse à dents. Le côté ludique est renforcé par l'obtention de médailles si on se brosse bien les dents, si on utilise tel ou tel mode de brossage, si on se brosse les dents à midi, etc.

Cela implique bien entendu que vous vous brossiez les dents en tenant votre smartphone dans l'autre main, les yeux rivés sur l'écran. Tout le monde n'a pas envie de faire ça, raison pour laquelle la brosse garde en mémoire plusieurs brossages, même si elle n'est pas connectée à l'application. Dès qu'elle se sera, elle alimentera un historique de vos brossages.

L'appli vous fournit également quelques conseils pour arriver à un objectif tel que: une haleine plus fraîche, combattre la plaque dentaire, soin des gencives, etc. Cela se traduit en routines de quelques jours ou semaines (des modes à utiliser et des actions supplémentaires à prévoir, avec parfois le conseil d'utilisation d'un autre produit Oral-B comme le fil dentaire, le bain de bouche - elle ne perd pas le nord, cette brosse à dents).


 

Conclusions

Je m'attendais à un gadget inutile, mais cette brosse à dents Oral-B iO est finalement une manière plus intelligente, plus guidée et plus efficace de se brosser les dents. Le plus important, ce n'est pas spécialement l'application, mais la brosse elle-même, avec son nouveau système de vibrations et d'oscillations qui nettoie bien, sans blesser. C'est très doux pour les dents et les gencives, alors qu'on s'attend à un décapage…

Ceux qui aiment prendre soin de leurs dents, de leurs gencives et de leur haleine apprécieront l'application qui analyse en direct (ou en différé quand vous reconnectez la brosse) et comprend des conseils ou des 'routines' à suivre pour atteindre des objectifs.

Cette application n'est pas indispensable au fonctionnement de la brosse à dent, car elle est équipée d'un petit écran couleur indiquant la durée du brossage, l'autonomie et quelques infos en plus, comme la qualité du brossage…

Les prix varient assez bien selon les versions. Il existe des iO en série 7, 8 et 9, avec plus ou moins de modes de brossage, et des accessoires plus ou moins luxueux (comme la boite de transport/recharge, voir ci-dessous). On va de 250€ à 340€, prix de lancement en promo (cashback compris). C'est assez cher mais il y a plus qu'une brosse à dent électrique, il y a de la recherche, du développement d'application, etc…

Seule ombre au tableau, selon moi: il faut évidemment remplacer les brossettes régulièrement (on jette pas mal de plastique et de mécanique, c'est dommage) et elle coûte 10 euros pièces, car c'est un format un peu différent. C'est environ le double du prix des brossettes Oral-B normales…


 
 
 

 




 

Vos commentaires