En ce moment
 
 

Coronavirus: peut-on faire un test de dépistage chez son médecin? Est-il remboursé? Est-ce recommandé?

 
CORONAVIRUS
 

Alors que les chiffres de l'épidémie sont à la baisse et que le déconfinement s'intensifie, de nombreux citoyens ont envie de savoir s'ils ont à un moment été en contact avec le virus. Le président du Collège de médecine générale, Thomas Orban, répond aux interrogations qui subsistent en matière de dépistage dans le RTL INFO 19h. 

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos 

Salima Belabbas: est-il possible de faire ce test sanguin chez son médecin?

Thomas Orban: Actuellement, les tests sont disponibles dans la plupart des laboratoires privés, c'est à dire ceux avec lesquels la majorité des généralistes travaillent, que ce soit un laboratoire privé ou celui de l'hôpital le plus proche. Ces tests sérologiques sont disponibles. Il y a néanmoins un problème pour l'instant. Ils ne sont pas remboursées par l'INAMI et ne sont pas non plus facturables. En d'autres termes, il est difficile de prescrire un test que le labo devrait payer de sa poche.

SB: Donc si un patient a envie de se faire traiter, peut-il le demander à son médecin ? Ou son médecin risque de refuser ?

TO: Il y a une grande demande à propos de ces tests. La pression est importante. On peut comprendre, elle est logique. Les gens ont envie de savoir. Ils sont curieux, veulent savoir s'ils ont fait ce coronavirus. Ces tests sont intéressants car ce sont de bons tests, ils sont très fiables. Ce sont des tests qui sont recommandés aussi au niveau de l' OMS. L'OMS, quel que soit le test, recommande de faire du testing. Les pays qui s' en sont bien sortis sont les pays qui justement ont fait du testing.

Ces tests ont également servi parfois à débrouiller des situations compliquées quand les tests PCR (c'est-à-dire ceux que l'on vient chercher dans le nez) se se sont révélés plusieurs fois négatifs et que le patient reste symptomatique. On a vu ces tests qui deviennent déjà positifs à partir du 7e jour, mais le plus fréquemment à partir du 14e jour, aider à débrouiller la situation.

Et puis on sait bien que la majorité des infections virales donnent des anticorps qui sont protecteurs contre la maladie. Il reste des questions. On ne sait pas combien de temps ça pourrait protéger, on ne sait pas quel est le seuil d'anticorps nécessaire pour éventuellement protéger. On ne sait non plus si le fait d'avoir des anticorps fait que vous n'est pas contagieux.

Donc il y a évidemment plein de risques aussi à réaliser. C'est par exemple celui de croire que parce que nous sommes positifs, nous sommes tout à fait protégé. Il faudra continuer à avoir des mesures barrières comme le masque et surtout le lavage des mains. Ça reste quelque chose d'extrêmement important.

Toutefois, aujourd'hui, l'accès est limité à ces tests. On trouve même normal que l'INAMI se positionne sur le fait du remboursement et que si ça n'est pas remboursé, que les citoyens aient quand même la possibilité de le faire s'ils le désirent et qui puissent le payer de leur poche. Parce que si le service est de qualité, pourquoi leur refuser l'accès?

SB: Combien coûte un test sans remboursement?

TO: Puisque aujourd'hui, il n'y a pas de positionnement clair, je n' ai pas encore de prix clair de la part des laboratoires avec lesquels je travaille. Ce sera certainement en-dessous d'une trentaine d' euros mais c'est encore à préciser. Je ne peux pas vous répondre de manière extrêmement rigoureuse.

SB: À titre personnel, conseillez-vous ce test? 

TO: Je ne le conseille pas pour toutes raison que je viens de vous donner. Parce que il y a beaucoup d'inconnues et donc ça reste encore un test où il faut accompagner le patient dans cette décision, comme beaucoup d'autres tests. Les gens ont l' impression qu'un test qui est positif veut toujours dire qu'il est positif mais la médecine n'est malheureusement pas si simple

L'interprétation d'un test positif dépend de la prévalence de la maladie dans la population, c'est-à-dire est-ce qu' il y 2,5 ou 10% de patients Covid dans la population. Le test va s'interpréter différemment. Mais pour les patients qui me le demandent, je leur dis 'Ok je vais le cocher et quand le laboratoire aura des précisions pour pouvoir le faire, j' espère qu'il pourra vous le faire'.

> Coronavirus: comment et dans quelles conditions peut-on se faire dépister?

 




 

Vos commentaires