En ce moment
 
 

Canicule sur l'Europe occidentale: la journée des records

A découvrir

La deuxième canicule de l'été qui accable des millions d'habitants en Europe occidentale pulvérise les records les uns après les autres avec la barre des 42°C franchie jeudi à Paris, au paroxysme de cet épisode avant un rafraîchissement prévu en fin de semaine.

Comme attendu, le record historique de chaleur qui datait de plus de 70 ans dans la capitale française, est tombé avec 42,4°C enregistrés à 15H30 (13H20 GMT): depuis le début des mesures en 1873, Paris n'avait dépassé les 40°C qu'une seule fois, le 28 juillet 1947, avec 40,4°C.

Les services météo prévoient même 43°C en région parisienne pour la journée.

Dans la foulée, les records de chaleur sont également tombés aux Pays-Bas avec 40,4°C; en Belgique avec 40,6°C et en Allemagne avec 41,5°C!

"Et ce n'est pas fini!" a tweeté un prévisionniste de l'Institut royal météorologique (IRM) de Belgique, David Dehenauw.

De même en Allemagne, un porte-parole du service météorologique national (DWD) a précisé qu'il s'agissait d'un résultat provisoire: les températures devraient encore monter en cours d'après-midi.

Avec ces températures hors norme et malgré les mises en garde, un enfant de trois ans est mort de déshydratation dans le sud de l'Autriche mercredi. Il avait été découvert inconscient lundi dans une voiture en plein soleil, où il était monté et s'était endormi à l'insu de ses grands-parents.

Les températures avoisinaient alors une trentaine de degrés. Un pic à 38°C était attendu dans l'ouest. L'archidiocèse de Vienne a eu l'idée d'inviter les urbains à une pause "fraîcheur et silence" dans ses lieux de culte et a publié un relevé des températures dans les différentes églises de la capitale et de sa région.

Un voyageur du Thalys Amsterdam-Paris a appelé l'AFP pour signaler que le train à grande vitesse était immobilisé sur les voies depuis 15H00 (13H00 GMT) en raison d'une panne d'électricité, sans climatisation et sans nouvelles. "Le contrôleur a pris sur lui d'ouvrir les portes donnant sur les voies, avec consigne de pas descendre" a rapporté Arnaud Dowkiw, 42 ans, en déplacement professionnel, précisant que "de l'eau a été mise à disposition au bar".

Ces vagues de chaleur sont appelées à se multiplier et à s'intensifier sous l'effet du réchauffement climatique provoqué par les activités humaines.

Au cours des 2.000 dernières années, les températures mondiales n'avaient jamais augmenté aussi rapidement que maintenant, selon des données publiées mercredi dans deux études distinctes dans les revues Nature et Nature Geoscience.

La nuit de mercredi à jeudi avait été "très probablement" la plus chaude jamais mesurée en France avec une température minimale moyenne de 21,4°C, devant les 21,3°C du 14 août 2003, selon Météo-France.

Le prévisionniste Olivier Proust a cependant précisé à l'AFP que le record ne pourrait être validé qu'après 18H00 GMT jeudi.

Le rafraîchissement est cependant promis à partir de vendredi.

- "Insupportable" dans le métro parisien -

Jeudi, des Parisiens aux traits tirés par des nuits courtes dans des logements surchauffés avançaient au ralenti dans le métro à l'atmosphère souvent étouffante.

"Il fait très chaud dans le métro, c'est insupportable!", témoignait à l'AFP Petra Ulm, 34 ans, chercheuse autrichienne vivant en France depuis dix ans et qui déplore l'absence d'air conditionné...".

Dans un centre de loisirs parisien au pied de la butte Montmartre, pas de sortie prévue pour les petits de 3 à 6 ans. "On a demandé aux enfants de venir avec leur maillot de bain, on va faire des jeux d'eau dans la cour", a expliqué un animateur.

En Allemagne, l'ensemble du pays est en alerte canicule.

Au moins quatre personnes sont décédées dans des lacs ou rivières, mais il n'a pas encore été démontré qu'elles étaient mortes en raison de la forte chaleur.

Le Royaume-Uni va, lui aussi, "probablement battre le record de chaleur de juillet, qui est de 36,7°C, et il existe même une possibilité de battre le record absolu de 38,5°C", prévoyait la météo britannique (Met Office).

A Londres, la police recherche trois personnes portées disparues après s'être baignées dans la Tamise et qui se seraient retrouvées en difficulté en nageant.

L'Italie est également touchée et les autorités ont élevé mercredi l'alerte au niveau 3 ("bulletin rouge") dans cinq villes (Bolzano, Brescia, Florence, Pérouse et Turin).

Le Luxembourg et une partie de la Suisse sont aussi touchés par cet épisode de canicule.

Fait notable, en Espagne, les températures ont commencé à descendre à des valeurs normales pour la saison estivale dans ce pays, avec seulement 6 des 50 provinces du pays toujours en alerte orange, selon le service météorologique national.

Les températures les plus élevées sont attendues dans le nord-est où elles pourraient atteindre les 41°C à Saragosse. Cette zone est également placée en alerte aux orages violents.

burx-lp-ach/agr

Vos commentaires