En ce moment
 
 

Un cirque tchèque bloqué en Lettonie reçoit un soutien inespéré

Un cirque itinérant tchèque, bloqué en Lettonie par la pandémie de coronavirus, a reçu le soutien d'habitants de ce pays balte qui ont nourri ses animaux, après que l'annulation de ses spectacles l'eut laissé sans ressources.

Désespérés, les patrons du Cirque Alex ont lancé un appel dans les médias sociaux, révélant qu'ils avaient faim, tout comme leurs trois chevaux, leur chèvre nommée Alina et ses deux chevreaux ainsi que leur lama Jozef.

"Nous avons été submergés par le soutien d'étrangers", a dit à l’AFP la propriétaire du cirque, une PME familiale, Anna Polachova, soulignant avoir reçu "plus de nourriture que nous-mêmes et nos animaux ne pouvons en manger".

La loi lettone interdit le recours à la force pour apprendre aux animaux des numéros de cirque, mais elle permet l'existence de zoos qui traitent les animaux avec humanité.

"Nous nous préparions à lancer la saison 2020 et nous avons monté notre tente à Riga, mais le lendemain, nous avons été informés que tous les rassemblements publics et les événements culturels de plus de 50 personnes étaient interdits en raison du coronavirus", a expliqué Mme Polachova, dont la famille est dans le milieu du cirque depuis plusieurs générations.

"Nos jongleurs et nos magiciens sont rentrés chez eux, mais notre famille a dû rester avec nos animaux", a-t-elle ajouté.

Un club hippique de Stopini, dans la banlieue de Riga, a accueilli la compagnie. "J'ai immédiatement invité la famille de Mme Polachova à utiliser mon écurie pour ses animaux et à garer ses camions au club", a dit à l'AFP Anna Romasenko, la propriétaire des écuries Mezezeri.

Des Lettons ont aussi offert de l'argent pour couvrir les frais d'électricité et d'alimentation en eau du cirque.

Mme Polachova a promis de donner des spectacles gratuits en Lettonie pour exprimer sa reconnaissance, une fois que la situation sera revenue à la normale.

Le Cirque Alex effectue régulièrement depuis plusieurs années des tournées de printemps et d'été dans les Pays baltes et en Pologne.

Vos commentaires