En ce moment
 
 

Une compétition de guérisseurs traditionnels annulée dans le royaume d'eSwatini

(Belga) Une compétition de guérisseurs traditionnels qui devaient s'affronter dans le petit royaume africain d'eSwatini à coups de remèdes et de pratiques controversés a été annulée, a annoncé le gouvernement.

Le rassemblement était prévu ce week-end à Manzini, la deuxième ville de ce pays d'Afrique australe, anciennement connu sous le nom de Swaziland. "On n'a jamais entendu parler de compétition de sorcellerie (...) dans le pays. Elle a été considérée comme une anomalie dans la vie des habitants d'eSwatini", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Percy Simelane, dans un communiqué publié mardi. "Quiconque poursuit des activités relatives à la sorcellerie tombera sous le coup de la loi", a-t-il prévenu. Une loi datant de 1889 considère comme délits la sorcellerie et les rites vaudou dans le petit royaume. "Le gouvernement ne peut rester les bras croisés quand les citoyens de ce pays sont exposés à des pratiques illégales (...) qui peuvent empoisonner (leur) esprit", a estimé Percy Simelane. "Le gouvernement n'autorisera pas la compétition vaudou. Point barre", a-t-il ajouté. Dans l'édition mercredi du Times of Swaziland, l'organisateur de la compétition, "African Gama", affirme que le rassemblement était organisé du temps du règne du roi Sobhuza II, décédé en 1982. Le souverain avait créé cet espace pour que les guérisseurs "puissent prouver leurs pouvoirs, " a-t-il expliqué. En Afrique du Sud voisine, les guérisseurs traditionnels, dit "sangomas", très respectés par la population noire, sont fréquemment consultés pour des maladies physiques et psychiques. Les adeptes de la médecine traditionnelle leur prêtent aussi des pouvoirs divinatoires. (Belga)

Vos commentaires