En ce moment
 
 

Un été 100% belge: voici le gouffre de Fondry-les-chiens, un lieu exceptionnel en Belgique

 
été belge
 

Voici la suite de notre série à la découverte des trésors cachés touristiques 100% belges. Nos équipes vous emmènent sur le site du gouffre de Fondry-des-chiens, niché dans le parc naturel Viroin-Hermeton, au sud de la Province de Namur. Ces pitons rocheux sont dignes d’un véritable canyon wallon. Un décor majestueux qui attire chaque année près de 20.000 touristes.

Le gouffre de Fondry-les-chiens atteint par endroit les 20 mètres de profondeur. Un lieu unique en Belgique, formé dans la pierre. Comme un canyon de roche et de végétation, le Fondry-des-chiens en donnerait presque le vertige. "C'est très impressionnant, explique Christophe, un touriste belge. On a l'impression d'être à 600 km de chez nous, c'est vraiment dépaysant." "Quand on vient et qu'on voit du haut, c'est assez impressionnant, ajoute Léone, touriste belge. Et après, quand on est en bas, c'est très intéressant parce qu'on voit tous les rochers qui se lèvent vers le ciel."

Dans les pas d'Arielle, leur guide, notre équipe les marches de pierre jusqu'au cœur de ce chef-d'œuvre entièrement naturel. "Il y a vraiment un intérêt au niveau paysager, assure Arielle Guillaume, chargée de mission au parc naturel Viroin-Hermeton. C'est un site qui est assez exceptionnel en Europe de l'Ouest."

"Un endroit comme dans le Sud de la France"

Des millions d'années de pluie et d'érosion ont donné naissance à ce décor incroyable, à deux pas de la frontière française. Il y a près de 2.000 ans, les Celtes en ont extrait du minerai de fer. Des cavités où se cachent parfois de véritables passionnés. "Je suis fan de géologie, explique Delphine, touriste française venue avec ses enfants. J'ai découvert qu'ici, il y avait comme un endroit du Sud de la France. C'est impressionnant."

Pour garder ce paysage intact, la réserve naturelle est entretenue par le département Nature et Forêt. "Ce sont des milieux qui se réchauffent très vite au soleil, déclare François Delacre, chef de cantonnement de Viroinval, Département Nature et Forêt. Les reptiles qui ont besoin de chaleur s'y plaisent donc beaucoup. Ils trouvent tout ce qu'il faut, nourriture et abri."

Des dizaines d'espèces d'orchidées

Pratiquer l'escalade avec son matériel est interdit, explique Corentin Levacq, chargé de mission au parc naturel Viroin-Hermeton. "Par contre, il y a beaucoup de familles, de jeunes et moins jeunes, qui aiment grimper à la force de leurs mains sans être assurés et ça, on le tolère."

Une fois au sommet, sur ce sol calcaire, il ne vous reste plus qu'à admirer le paysage et une flore qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. "Les espèces emblématiques sont les orchidées, assure François Delacre, chef de cantonnement de Viroinval, Département Nature et Forêt. On trouve des dizaines d'espèces différentes, certaines communes et d'autres beaucoup plus rares."

Libres d'accès, ces entailles de roche ont inspiré de nombreuses légendes, qui attirent près de 20.000 touristes chaque année.

 




 

Vos commentaires