En ce moment
 

Bruxelles, 27e au classement mondial des villes où il fait bon vivre

(Belga) Bruxelles se situe au 27e rang du classement mondial des villes où il fait bon vivre et maintient ainsi la place qu'elle occupait l'an dernier, ressort-il mardi de l'étude annuelle "Quality of Living" menée par le bureau de consultance Mercer dans plus de 400 villes. Vienne domine pour la 9e année consécutive le classement tandis que Bagdad (Irak) reste la lanterne rouge.

L'étude offre, depuis 20 ans, aux employeurs un aperçu de la qualité de vie dans les villes vers lesquelles leurs travailleurs expatriés sont envoyés en mission. Au total, 39 facteurs différents sont pris en compte, comme la situation politique et socio-économique, l'enseignement, les soins de santé... Huit des villes du top 10 sont européennes: Vienne (1ère) Zurich (2e), Munich (3e), Düsseldorf (6e), Francfort (7e), Genève (8e), Copenhague (9e) et Bâle (10e). Les autres métropoles en tête du classement sont Auckland (3e ex æquo avec Munich), Vancouver (5e) et Sydney (10e ex æquo avec Bâle). "Malgré l'instabilité économique qui règne en Europe, l'incertitude liée au Brexit ou encore la volatilité politique généralisée de la région, la qualité de vie des villes européennes demeure la plus élevée au niveau international", estime Mercer. Bruxelles maintient elle sa position. "Parmi les capitales des pays voisins, seule Paris (39e) est moins bien cotée que Bruxelles. Amsterdam, Berlin et Luxembourg occupent respectivement les 12e, 13e et 18e places du tableau", précise le bureau de consultance. La capitale belge doit sa plus mauvaise note au critère d'"engorgement du trafic" et devra encore s'améliorer en matière de "qualité de l'air" et de "stabilité interne" si elle veut obtenir un meilleur classement à l'avenir. En parallèle à son étude "Quality of Living", Mercer a également publié un classement appelé "City Sanitation" qui évalue les villes sondées en fonction de l'hygiène (évacuation et l'assainissement des eaux usées, présence de maladies infectieuses, taux de pollution atmosphérique, disponibilité et qualité de l'eau...). Alors que Bruxelles occupe la 39e place notamment en raison de résultats mitigés en matière de qualité de l'air, la capitale hawaïenne Honolulu culmine devant Helsinki et Ottawa, ex æquo à la deuxième position. Dhaka (Bangladesh) et Port-au-Prince (Haïti) ferment la marche en 230e et 231e positions. (Belga)

Vos commentaires