En ce moment
 

CAP22: concertation à la rentrée pour rationaliser le service public de l'emploi

CAP22: concertation à la rentrée pour rationaliser le service public de l'emploi
Une concertation sera lancée à la rentrée pour "simplifier le fonctionnement du service public de l'emploi"LOIC VENANCE

Une concertation sera lancée "à la rentrée" pour "simplifier le fonctionnement du service public de l'emploi", que le gouvernement juge trop émietté entre Pôle emploi, Cap emploi et les missions locales, avec en ligne de mire des réductions d'effectifs, a annoncé Matignon mercredi.

"Une concertation sera conduite à la rentrée" afin "de simplifier le fonctionnement du service public de l’emploi pour les usagers et de favoriser les mutualisations", écrit le Premier ministre Edouard Philippe dans un communiqué, après une réunion avec les ministres Muriel Pénicaud (Travail) et Gérald Darmanin (Comptes publics) sur les préconisations du rapport Comité action publique 2022 (CAP22).

"Les collectivités locales volontaires pourront participer à des expérimentations visant à fusionner les structures de la mission locale au sein de Pôle emploi avec une gouvernance adaptée", ajoute M. Philippe.

Ce chantier vise à "répondre à une forme d'émiettement du service public de l'emploi", qui est une "spécificité de la France", estime-t-on dans son entourage. "On a autour de Pôle emploi un certain nombre de satellites" et "une insuffisante coordination", ajoute-t-on.

Parallèlement à Pôle emploi, les Cap emploi s'occupent de l'insertion professionnelle des handicapés, les missions locales s'occupent des jeunes.

"Derrière les sujets de mutualisation, il y a des sujets aussi de réduction d'effectifs et d'efficacité des moyens", précise la même source.

Trois autres axes de réforme du service public de l'emploi, déjà évoqués, ont été confirmés lors de la réunion: modulation des effectifs de Pôle emploi en fonction de l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi, sujet sur lequel planche déjà l'inspection générale des affaires sociales (Igas), plus grande personnalisation des services de Pôle emploi, et modernisation de l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), que Muriel Pénicaud doit détailler à la rentrée.

Le gouvernement écarte, en revanche, l'idée du rapport CAP22 d'ouvrir à la concurrence le marché de l'accompagnement.

Le rapport CAP22, dont le contenu a fuité dans Le Figaro, sera dévoilé par le gouvernement "au fur et à mesure" des réformes qu'il aura inspirées. D'après Le Figaro, il préconise de supprimer des aides "particulièrement inefficaces" et des "niches fiscales", de réformer le système de soins, ou encore d'assouplir le statut de fonctionnaire.

Selon des sources concordantes, il doit permettre d'améliorer les comptes publics à hauteur de 30 milliards d'euros d'ici 2022.

Vos commentaires