En ce moment
 
 

Fin de la grève des brancardiers du CHU-Brugmann de Bruxelles

Fin de la grève des brancardiers du CHU-Brugmann de Bruxelles

(Belga) L'équipe du brancardage du Centre hospitalier universitaire (CHU) Brugmann est entrée en grève lundi pour protester contre la diminution des effectifs. Des assemblées générales se sont succédées mercredi pour étudier les propositions de la direction. Un accord a finalement été trouvé peu avant 15h00, a indiqué Karim Brikci-Nigassa, porte-parole du secteur Administrations locales et régionales FGTB-CGSP Bruxelles. Le travail reprendra normalement jeudi matin.

Des piquets de grève ont été tenus, mais un service minimum a été assuré pendant l'action de protestation. La direction avait notamment proposé de muer deux contrats à durée déterminée (CDD) en contrats à durée indéterminée (CDI) et de remplacer un départ dans les semaines qui viennent. Cette première proposition a été jugée insuffisante par les travailleurs. La direction a accepté de débloquer deux CDD supplémentaires pour renforcer l'équipe, qui compte une trentaine de brancardiers, le temps d'examiner plus en profondeur la situation. Il a aussi été question de la charge du travail ou encore du management. Depuis début novembre, six équivalents temps plein (ETP) ont été supprimés, se sont plaints les grévistes. "Et il est prévu d'en supprimer deux de plus à partir de début mars", souligne Karim Brikci-Nigassa. "La charge de travail a augmenté et c'est intenable. Cela a de grosses répercussions sur les patients et les collègues dans les équipes médico-techniques qui doivent parfois nous attendre une heure", illustre-t-il. "Le patient qui attend une heure dans un couloir est plutôt mécontent et à juste titre." En novembre dernier, la direction du CHU-Brugmann a décidé de supprimer quatre postes de brancardiers, en transférant le budget dédié à la direction infirmière. Malgré certains questionnements, l'équipe a dans un premier temps accepté cette nouvelle organisation. Alertés il y a quelques semaines par le non-renouvellement de certains contrats, les brancardiers ont été informés de la suppression de deux ETP et demi, ce budget passant à nouveau à la direction infirmière. Les sections syndicales locales de la CGSP, de la CSC et du SLFP Brugmann soutiennent les revendications. (Belga)

Vos commentaires