En ce moment
 
 

La Bourse de Paris en légère hausse (+0,11%) à mi-séance

La Bourse de Paris en légère hausse (+0,11%) à mi-séance
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris évoluait en légère hausse (+0,11%) vendredi à mi-séance, se montrant prudente avant le rapport sur l'emploi américain.

A 14H03 (12H03 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 6,33 points à 5.599,50 points dans un volume d'échanges de 1,23 milliard d'euros. La veille, il avait fini en nette hausse de 1,11%.

La cote parisienne a ouvert à l'équilibre, se montrant ensuite prudente en attendant les chiffres de l'emploi américain.

Wall Street se préparait également à démarrer dans le vert. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 0,43%, celui sur l'indice élargi S&P 500 0,40% et celui sur le Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,34%.

"Après un retour vers leurs points hauts récents, les indices américains et européens vont devoir trouver du carburant supplémentaire", a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC, selon lequel "cette séance sera dédiée aux chiffres mensuels de l'emploi américain".

"Sur les deux principaux sujets qui agitent les relations internationales, les négociations sino-américaines et le Brexit, il n'y a toujours aucune issue évidente en vue. Néanmoins, les signes récents d'apaisement ont porté les marchés et fait rebondir les taux, permettant aux banques et aux (valeurs) cycliques de respirer", a-t-il rappelé.

Outre-Manche, la Haute Cour de justice à Londres a rejeté une demande d'annuler la suspension du Parlement, décidée par le chef du gouvernement Boris Johnson.

"Les bonnes statistiques américaines et même chinoises ont également, au moins temporairement, fait reculer les craintes sur l'économie", a poursuivi M. Le Liboux.

Plusieurs statistiques sont encore attendues ce vendredi, au premier rang desquelles le rapport mensuel sur l'emploi américain du mois d'août, qui sera publié à 14H30 (12H30 GMT).

En France, le ministre des Finances Bruno Le Maire a confirmé la prévision de 1,4% de croissance pour l'économie française en 2019, dans une interview au quotidien la Croix.

Le déficit commercial du pays s'est quant à lui replié à 4,6 milliards d'euros au mois de juillet, contre 5,3 milliards en juin.

En Allemagne, la production industrielle a reculé de 0,6% sur un mois en juillet, au lendemain d'une nouvelle glissade des commandes industrielles, ajoutant aux inquiétudes sur une possible entrée en récession de la première économie européenne.

En zone euro enfin, une nouvelle estimation de la croissance du deuxième trimestre complètera l'agenda.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires