Le futur aéroport géant de Pékin ouvrira bien en 2019

Le futur aéroport géant de Pékin ouvrira bien en 2019
Ce terminal du futur aéroport géant de Pékin en construction, photographié ici le 30 août 2018, devrait être le plus grand terminal aéroportuaire du mondeNICOLAS ASFOURI
Chine

En banlieue rurale de Pékin, un chantier de 8.000 ouvriers s'étend à perte de vue: la Chine construit un nouvel aéroport géant au design futuriste, qui devrait devenir l'un des plus fréquentés du monde.

Destiné à alléger la pression sur l'autre aéroport international de la capitale qui est proche de la saturation, il ouvrira au public en juin 2019, affirme Li Jianhua, le directeur exécutif du projet au sein du groupe de construction Beijing Urban Construction Group.

Ce nouvel "Aéroport international de Daxing" devrait fonctionner à plein régime en 2025. Il disposera alors de huit pistes opérationnelles et sera capable d'accueillir 72 millions de passagers par an.

"Toutes les étapes de la construction ont été réalisées dans les délais, voire en avance. Et toutes nos techniques sont conformes aux normes internationales", s'est félicité jeudi M. Li lors d'une visite du site ouverte à la presse.

Des chefs de chantiers communiquent par talkie-walkie, tandis que des ouvriers effectuent des soudures dans une pluie d'étincelles sur d'immenses échaffaudages métalliques.

Des bannières rouges déployées sur la structure de béton encouragent les employés à respecter les règles de sécurité. Et un drapeau chinois géant pend sous une verrière d'où percent les rayons de soleil.

D'un coût total de 63,9 milliards de yuans (8 milliards d'euros), le nouvel aéroport nécessitera au total quelque 200.000 tonnes d'acier, soit la même quantité que pour le porte-avions chinois Liaoning, souligne Li Jianhua.

Il ajoute que les ouvriers ont travaillé à un rythme très rapide sur le chantier, équivalent à la construction chaque jour d'un immeuble de 18 étages.

D'ici 2036, le nombre de passagers transportés dans le monde devrait quasiment doubler et atteindre 7,8 milliards par an, selon les estimations de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Vos commentaires