En ce moment
 
 

Mise en place de comités citoyens pour soutenir les agriculteurs contrôlés par l'Afsca

Mise en place de comités citoyens pour soutenir les agriculteurs contrôlés par l'Afsca
evenement

(Belga) L'organisation d'agriculteurs Fugea et la plateforme "Acteurs des temps présents" ont décidé de mettre en place un projet "d'appui citoyen" aux agriculteurs et transformateurs visés par un contrôle de l'agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), a-t-on appris lundi dans le cadre de la Foire agricole de Libramont.

Le déclencheur de ce projet, intitulé CiSiC, est la saisie par l'Afsca, il y a quelques semaines, de la production de fromages de Herve au lait cru d'un producteur artisanal de Battice, après la découverte d'une faible quantité de bactéries de listeria. Une saisie, largement médiatisée, qui a finalement conduit le producteur à arrêter son activité. "José Munnix était le dernier à traire ses vaches et à transformer son lait alors qu'à la sortie de la guerre, on dénombrait encore 450 petits producteurs de fromage de Herve au lait cru. L'Afsca lui a donné le dernier coup. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", explique Vanessa Martin, chargée de mission à la Fugea. La Fugea, Acteurs des temps présents et Saveurs paysannes ont donc imaginé un système de soutien à l'agriculteur ou transformateur visé par un contrôle de l'Afsca. Concrètement, l'agriculteur concerné a la possibilité de lancer par SMS une alerte "CiSic", ce qui déclenche dans la foulée l'envoi d'une série de SMS à une liste de citoyens volontaires inscrits dans un registre ad hoc et habitant dans les alentours. Le but est de constituer un petit comité de quatre personnes maximum qui seront présentes aux côtés de l'agriculteur. "Un contrôle de l'Afsca, même s'il est reconnu par toutes les parties comme nécessaire, est trop souvent vécu comme un épisode douloureux voire traumatisant par les producteurs. Notre message principal aux producteurs est 'vous n'êtes plus seul'", expliquent les initiateurs du projet. Afin d'éviter tout éventuel dérapage, les citoyens participants sont invités à signer une charte par laquelle ils s'engagent à respecter tant l'agriculteur que le contrôleur de l'Afsca. Un document d'évaluation sera en outre envoyé au producteur et aux citoyens ayant participé pour améliorer le système. Si la toute grande majorité des contrôles de l'Afsca se déroulent sans problème, certains témoignages "font état de comportements déplacés, voire intrusifs", justifient encore les organisations, pour qui "les contrôles se passent mieux et de façon plus équilibrée pour chacune des parties quand le producteur est entouré de personnes-témoins". La Fugea, Acteurs des temps présents et Saveurs paysannes espèrent que le projet permettra d'amorcer un "cercle vertueux" où chaque partie auto-évaluera ses propres méthodes au bénéfice conjoint du producteur et des consommateurs. (Belga)

Vos commentaires