En ce moment
 
 

Ryanair - Ryanair a bien mis fin unilatéralement à la phase 1 de la loi Renault, déplore la CNE

 
 

(Belga) Ryanair a bien mis fin vendredi à la phase 1 de la procédure instituée par la loi Renault sur les licenciements collectifs, déplore la CNE à l'issue d'une réunion entre les deux parties.

Vendredi, le ministre fédéral de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne avait pourtant écrit à la direction de la compagnie irlandaise pour s'assurer qu'elle respecte bien la législation sociale belge et qu'elle n'avait pas clos unilatéralement cette phase 1. La compagnie aérienne irlandaise s'exposerait à une contestation juridique des licenciements et au remboursement éventuel des aides publiques reçues, avait-il averti. Confrontée à la crise du coronavirus, la compagnie irlandaise à bas coût souhaite licencier une partie de son personnel et a enclenché à cet effet la procédure Renault. Le nombre de licenciements a été revu plusieurs fois à la hausse et ce sont 172 emplois qui seraient actuellement menacés, parmi le personnel basé à Charleroi et Zaventem. Le transporteur à bas coûts a annoncé au début du mois sa décision de mettre un terme à la phase 1 de la loi Renault -dite d'information et de consultation- qui régit les restructurations d'entreprises, avaient déjà dénoncé la semaine passée les syndicats. Lors d'une commission paritaire prévue de longue date dans le cadre de cette procédure, Ryanair a confirmé ce vendredi cette décision. "La compagnie a invoqué la crise du Covid-19. Elle estime en outre avoir fourni assez de documents pour justifier les licenciements sur le long terme et le recours au chômage économique n'est, à ses yeux, pas une solution à long terme à la trop grande quantité de personnel dans les bases belges", explique Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. L'entreprise veut maintenant pouvoir démarrer les discussions sur le plan social. De son côté, le syndicat chrétien entend bien constester cette clôture unilatérale et un bureau de conciliation devrait dès lors être organisé le 2 décembre. (Belga)




 

Vos commentaires