Un F-35 pour la première fois en Belgique lors du meeting de Kleine-Brogel en septembre

(Belga) Le chasseur furtif F-35 du groupe américain Lockheed Martin fera pour la première fois une apparition en Belgique lors du meeting aérien que la composante Air organise les 8 et 9 septembre prochains sur sa base de Kleine-Brogel (Limbourg), aux côtés des deux autres candidats à la succession des F-16, a-t-on appris mercredi de bonne source.

Il s'agira d'un F-35 - surnommé Lightning II - italien qui sera présenté en exposition statique au cours des deux jours des "Belgian Air Force Days" (BAFD), a précisé un responsable militaire à l'agence Belga. Les organisateurs du meeting ont déjà obtenu la participation, lors d'une démonstration en vol, d'un Eurofighter britannique et d'un Rafale français. Le F-35 et l'Eurofighter, alias Typhoon, restent en lice dans le cadre de la compétition lancée en 2017 par le gouvernement pour acheter 34 nouveaux avions de combat pour un montant initial de 3,6 milliards d'euros. Un troisième candidat potentiel est le Rafale de Dassault Aviation. Mais Paris n'a pas répondu à l'appel d'offres officiel, préférant proposer à la Belgique un "partenariat approfondi et structurant" fondé sur le Rafale et une implication belge dans le développement d'un avion de combat de nouvelle génération, envisagé par la France et l'Allemagne à l'horizon 2040 dans le contexte d'une relance de la défense européenne. Les BAFD, dont le thème est "Prêt pour l'avenir", seront aussi l'occasion de voir au sol et/ou en vol le nouvel hélicoptère NH90 Caïman, qui vient d'accomplir sa première mission opérationnelle sous les couleurs des Nations unies au Mali, et l'avion de transport A400M Atlas, appelé à succéder aux C-130 Hercules à partir de 2020. (Belga)

Vos commentaires