En ce moment
 
 

"Il n'y a aucune raison de refuser l'autorisation du glyphosate"

"Nous devons renouveler le glyphosate puisqu'il n'y a aucune raison de remettre en question les évaluations basées sur des faits scientifiques", a indiqué mardi après-midi le commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis devant les députés européens réunis à Strasbourg.

Le commissaire européen était interpellé par les eurodéputés sur la décision de la Commission de renouveler pour dix ans l'autorisation de cette substance active du Round up, le pesticide le plus utilisé en Europe. De plus en plus de voix s'élèvent en Europe pour questionner l'innocuité de cette substance, qu'une étude de l'OMS a qualifiée de potentiellement cancérigène. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont par contre conclu que le glyphosate n'est sans doute pas carcinogène.

"Les mêmes conclusions que l'EFSA ont été atteintes par toutes les agences de réglementation des Etats membres", a relevé le commissaire. "Et les mêmes conclusions ont été tirées par les agences japonaise, néo-zélandaise, canadiennes et australienne. Il y a une grande convergence internationale pour dire que le glyphosate n'est pas carcinogène. C'est quand même très étonnant de voir que tant d'organes et d'instances sont d'accord."

Vos commentaires