En ce moment
 
 

Brexit - La France confirme sa position dure

BREXIT

(Belga) La France maintenait sa ligne dure, dans la nuit de mercredi à jeudi au sommet européen de Bruxelles, face à la possibilité d'un long report du Brexit. Elle argue que Theresa May n'avance pas de garanties suffisantes pour envisager une telle prolongation, selon une source à l'Élysée.

Le no-deal - une sortie brutale du Royaume-Uni vendredi sans accord négocié - reste donc une option pour Paris, même si elle n'est pas la préférée, selon cette source. L'Union européenne ne peut tout sacrifier pour éviter cette option, ajoutait-elle. La France assure que plusieurs autres États membres ont fait part de préoccupations similaires. Le Premier ministre belge Charles Michel avait lui-même affirmé dans la journée qu'un report du Brexit ne pouvait servir au Royaume-Uni pour exercer un chantage sur le fonctionnement de l'Union. Paris dit ne pas chercher à jouer le "mauvais flic" mais bien à s'assurer que l'Union puisse continuer à travailler correctement. Lors de leur tour de table à Vingt-Sept, après avoir entendu Mme May, une majorité d'États membres se sont toutefois prononcés en faveur d'un report long, jusqu'à la fin de l'année ou au-delà. Mais une décision à ce sujet nécessite l'unanimité. Mme May, quant à elle, réclame une prolongation courte, jusqu'au 30 juin. Toute extension au-delà du 22 mai devrait conduire le Royaume-Uni à participer aux élections européennes. La chancelière allemande Angela Merkel apparaît comme étant à la tête d'un groupe de pays considérés comme plus "modérés" que la France, souhaitant offrir le plus de flexibilité possible à Londres, notamment pour donner ses chances aux pourparlers entamés par les conservateurs britanniques avec les travaillistes. Mme Merkel s'est dite favorable à un report du Brexit au-delà du 30 juin, inquiète qu'un report trop court n'impose à l'UE de devoir s'occuper de "la même question toutes les deux semaines". La veille, selon une source au sein de son parti, elle avait jugé "possible" un report "jusqu'à début 2020". (Belga)

Vos commentaires