En ce moment
 
 

Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

 
UKRAINE
 

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Azovstal: femmes, enfants et personnes âgées évacués -

Les femmes, enfants et personnes âgées ont tous été évacués de l'aciérie Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, une cité portuaire dévastée par les combats avec les Russes, a annoncé Kiev samedi.

Ces opérations qui se déroulent depuis une semaine sous l'égide de l'ONU et de la Croix-Rouge ont permis selon les Ukrainiens à près de 500 personnes de fuir.

"Nous avons évacué les civils d'Azovstal", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky samedi soir dans son message quotidien, citant le nombre de 300 personnes exfiltrées. "Nous préparons désormais la seconde phase (...): les blessés et le personnel médical".

Et, "bien sûr, nous oeuvrons aussi à évacuer nos militaires. Tous ces héros défendant Marioupol", a-t-il poursuivi, sans donner de chiffre. "C'est extrêmement difficile. Mais c'est très important".

- L'Ukraine affirme avoir détruit un navire de guerre russe -

La marine ukrainienne affirme avoir détruit un bateau de guerre russe près de la petite île aux Serpents en mer Noire, devenue un symbole de la résistance à l'offensive russe.

Le Serna, un navire rapide de débarquement ayant une capacité d'emport de 45 tonnes, a été touché par un drone, a-t-elle précisé sur Facebook.

Moscou n'a pas confirmé l'information.

- Moscou prépare le défilé du 9 mai -

D'ultimes répétitions se sont déroulées samedi avant le traditionnel défilé militaire du 9 mai à Moscou célébrant la victoire sur l'Allemagne nazie, qui sera l'occasion d'une démonstration de force en pleine campagne d'Ukraine à la peine.

Le président russe Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d'adresser des avertissements, après que la Russie a plusieurs fois brandi la menace nucléaire.

Selon le ministère russe de la Défense, l'"avion de l'Apocalypse", un Iliouchine Il-80 spécialement conçu pour permettre au président de diriger le pays depuis les airs en cas de guerre nucléaire, survolera la Place Rouge.

Plusieurs équipements pouvant tirer des missiles nucléaires, comme le système balistique intercontinental Iars RS-24 et le système Iskander, de plus courte portée, défileront également.

- Pas de preuves que Moscou utiliserait des armes nucléaires (CIA) -

L'agence de renseignement américaine CIA ne perçoit aucune indication selon laquelle la Russie se prépare à utiliser des armes nucléaires tactiques dans le conflit en Ukraine, a déclaré son directeur Bill Burns samedi.

"Nous ne voyons pas à ce stade, en tant que service de renseignement, de preuves concrètes montrant que la Russie prépare le déploiement ou même l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques", a-t-il indiqué.

Le président russe Valdimir Poutine est "dans un état d'esprit tel qu'il ne pense pas pouvoir se permettre de perdre" et pense "que redoubler d'efforts lui permettra de progresser", a-t-il affirmé lors d'une conférence organisée par le journal Financial Times à Washington.

- Violations "vertigineuses" des droits (Conseil de l'Europe) -

La Commissaire du Conseil de l'Europe pour les droits de l'homme a dénoncé les violations "vertigineuses" des droits humains et du droit humanitaire international par l'armée russe en Ukraine, après une visite de quatre jours à Kiev et sa région.

"Les noms de Boutcha, Borodianka, Irpin ou Andriivka en sont venus à symboliser les actes horribles qui ont été commis ici", s'est émue Dunja Mijatovic.

La Russie a quitté le Conseil de l'Europe, vigie des droits de l'homme sur le continent, quelques jours après le déclenchement de son offensive en Ukraine le 24 février.

- Kiev réclame une mission de MSF -

L'Ukraine a demandé samedi à Médecins sans frontières (MSF) d'organiser une mission pour évacuer et soigner les soldats retranchés dans l'aciérie Azovstal de Marioupol, dans un communiqué diffusé quelques heures après l'annonce de l'évacuation des civils.

La vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk a écrit une lettre à Michel-Olivier Lacharité, responsable des programmes d'urgence de l'organisation humanitaire et chef de mission MSF en Ukraine, indique un communiqué du ministère de la Réintégration des territoires temporairement occupés d'Ukraine.

Le ministère, "se référant aux principes qui guident le travail de l'organisation MSF, appelle MSF à organiser une mission destinée à évacuer les défenseurs de Marioupol et d'Azovstal et à fournir des soins aux blessés, dont les droits humains ont été violés par la Fédération de Russie", peut-on lire dans le communiqué rédigé en anglais.

- Nouvelles explosions en Transdniestrie -

Les autorités de la région séparatiste prorusse de Transdniestrie, en Moldavie, ont annoncé samedi que quatre explosions avaient eu lieu la veille au soir près d'un ancien aérodrome dans un village frontalier de l'Ukraine, sans toutefois faire de victimes.

La "République" autoproclamée de Transdniestrie a fait sécession de la Moldavie en 1992. Depuis, environ 1.500 soldats russes y sont présents.

Plusieurs incidents (tirs et explosions) y ont fait craindre ces dernières semaines une extension du conflit ukrainien.

- Jill Biden auprès de réfugiés ukrainiens en Roumanie -

La Première dame des Etats-Unis en visite en Europe pour exprimer son soutien à l'Ukraine et aux pays qui l'aident, a rencontré à Bucarest des familles de réfugiés ukrainiens.

La Roumanie, frontalière de l'Ukraine, a jusqu'ici accueilli plus de 860.000 personnes en provenance de ce pays, dont environ 80.000 s'y trouvent toujours.

Mme Biden devait se rendre samedi soir et dimanche en Slovaquie.

burx-elm/ob


 

Vos commentaires