En ce moment
 
 

Les parents de Maddie McCann ont reçu une lettre les informant que leur fille est décédée

Les parents de Maddie McCann ont reçu une lettre les informant que leur fille est décédée
(c)Isopix
maddie

Les parents de Maddie McCann, disparue en 2007 alors qu'ils passaient leurs vacances dans la station balnéaire de Praia da Luz au Portugal, ont reçu une lettre de la justice allemande, leur informant que leur fille était décédée, révèlent ce matin plusieurs quotidiens britanniques.

Les procureurs allemands ont refusé de révéler quelles étaient les informations en leur possession pour annoncer aux parents ce décès. La justice allemande insiste sur le fait que communiquer à ce stade toute autre information pourrait compromettre l'enquête en cours sur le suspect principal Christian Brueckner, actuellement en prison pour une autre affaire.

Le procureur allemand Hans Christian Wolters, qui dirige l'affaire a justifié cette décision: "Je sympathise avec les parents mais si nous leur révélons plus de détails, cela pourrait compromettre l'enquête", a-t-il déclaré. "Nous avons des preuves concrètes que notre suspect a tué Madeleine et cela signifie qu'elle est morte."

Il a également expliqué que Kate et Gerry McCann, dont la fille de trois ans avait disparu lors de vacances en Algarve en 2007, n'avaient pas répondu à la lettre.

"Nous ne pouvons pas leur dire comment elle est morte. Il est plus important, pour le moment, que nous réunissions des preuves accablantes pour inculper le principal suspect, plutôt que de simplement mettre toutes nos cartes sur la table et leur dire pourquoi nous pensons qu'elle pourrait l'être."

"Il s'agit d'une affaire de meurtre et non d'une personne disparue. Nous avons été très clairs à ce sujet-là, tout au long de notre enquête et nous en avons la preuve. Nous comprenons la douleur des parents, et le fait qu'ils veulent savoir la vérité, mais il vaut mieux pour eux que nous ayons une conclusion claire et détaillée sur le cas. Révéler trop de détails trop tôt pourrait entraver les enquêtes en cours."

"En Allemagne, nous sommes très réservés, je ne sais pas comment c'est au Royaume-Uni, nous gardons tout pour nous jusqu'à ce que nous portions plainte", a expliqué le procureur.

Rogerio Alves, un avocat qui représente les McCann au Portugal, a fait pression sur les enquêteurs allemands pour qu'ils révèlent les preuves dont ils disposent et a demandé de savoir "ce qui est fait pour résoudre l'affaire". Il a accusé les trois forces de police impliquées (allemande, portugaise et britannique) dans l'enquête de "garder des informations pour elles" et les a invitées à être plus transparentes envers la famille McCann.

M. Alves espère que les détectives portugais lui diront quelles preuves ils ont pour "soutenir la réouverture du dossier ici". Il a déclaré: "Je veux savoir s’il y a de nouvelles pistes à poursuivre. Je veux savoir ce qui se fait. J'ai l'intention d'obtenir des réponses sur ces questions cette semaine. Je ne sais pas à quel point les nouvelles preuves sont solides, donc je ne sais pas ce que le procureur portugais va faire."

Selon la loi portugaise, si le procureur a de nouvelles informations sur un crime, l'affaire doit être rouverte, a-t-il expliqué. Maître Alves a décrit la semaine dernière comme une "semaine perdue" dans la quête de justice pour les parents de Madeleine. Il critiquait profondément les petites luttes entre les polices allemandes et portugaises et les appelait à "arrêter la guerre des mots".

"Ce que j'espère, c'est que tout le monde aide à trouver la vérité au lieu de cacher des informations ou de garder des informations pour lui-même", a-t-il déclaré. "Ce n'est pas une compétition entre les services de police. Nous devons tous aller de l'avant pour trouver la vérité. "

 

Vos commentaires