En ce moment
 

Ryanair REFUSE de verser l'indemnité européenne aux passagers: la compagnie invoque des grèves "déraisonnables"

Ryanair REFUSE de verser l'indemnité européenne aux passagers: la compagnie invoque des grèves

Ryanair a indiqué jeudi qu'elle refusait de dédommager les passagers dont les vols ont été annulés en raison des grèves. La direction de Ryanair juge ces actions "déraisonnables".

Ryanair a annulé 600 vols, mercredi et jeudi, en raison d'une grève du personnel de cabine en Belgique, Portugal, Espagne et Italie. Quelque 50.000 passagers ont été touchés par ces actions. Sous réserve de certaines conditions, la législation européenne prévoit qu'une compagnie aérienne doit dédommager chaque passager de 250 euros. "Ryanair se plie entièrement à la législation européenne. Toutefois, comme ces annulations ont été causées par des circonstances exceptionnelles, il n'y aura pas de compensation", estime la compagnie. Ryanair estime qu'aucune compensation ne doit être payée "quand un syndicat agit déraisonnablement et totalement en dehors du contrôle de l'entreprise".

Pour sa part, l'organisme "Denied Boarding Authority" du SPF (Service Public Fédéral) Mobilité, chargé de l'application en Belgique de la directive européenne qui prévoit l'indemnité de compensation, estime que Ryanair doit payer celle-ci. "Une grève peut constituer une circonstance extraordinaire sur laquelle une compagnie aérienne s'appuie pour ne pas avoir à payer d'indemnisation. Il faut en fait regarder qui fait grève. S’il s’agit d’une grève d’un tiers (contrôleurs aériens, les bagagistes, les douanes ou les employés de l'aéroport), vous n'avez pas droit à un remboursement. Si c’est le propre personnel de la compagnie aérienne qui annonce son intention de faire grève, vous avez droit à un remboursement. Une grève du personnel de la compagnie aérienne ne peut constituer un motif de circonstance extraordinaire, car il appartient à la compagnie aérienne elle-même de tout faire pour maintenir son personnel « heureux ». Dans le cas qui nous occupe ici, cette grève des 25 et 26 ne constitue donc pas une circonstance extraordinaire", indiquait il y a quelques jours Charlotte van den Branden de Reeth, la porte-parole de l'organisme de contrôle.

L'association de défense des consommateurs Test Achats envisage une action en justice collective si Ryanair s'entêtait à ne pas vouloir verser l'indemnité. Elle demande à tous les passagers lésés de la contacter si d'ici quelques semaines ils n'avaient reçu aucune réponse ou une réponse négative de Ryanair quant à leur demande de l'indemnité européenne.

Vos commentaires