Un milliardaire a disparu dans les Alpes suisses

Un milliardaire a disparu dans les Alpes suisses

Tous les moyens sont mis en oeuvre par les autorités suisses pour tenter de retrouver le milliardaire allemand Karl-Erivan Haub, disparu depuis samedi dans les Alpes italo-suisses, mais le mauvais temps compliquait les recherches.

Le médecin de la colonne de secours qui participe aux recherches a estimé qu'il y avait encore de l'espoir de le retrouver vivant, lors d'une conférence de presse organisée à Zermatt (sud de la Suisse).

Agé de 58 ans, M. Haub, patron du puissant groupe de distribution allemand Tengelmann, est un passionné de ski-alpinisme. Il a disparu alors qu'il s'entraînait en solitaire dans le Petit Cervin, à la frontière italo-suisse, en vue de participer la semaine prochaine à la Patrouille des Glaciers, une course ultra-compétitive organisée par l'armée suisse tous les deux ans. Il avait déjà participé deux fois à cette course mythique.

M. Haub n'a plus donné signe de vie depuis qu'il a emprunté la télécabine du Petit Cervin samedi vers 08h30. Il a été vu à la station d'altitude équipé de skis de randonnées et de peaux de phoque pour son entraînement.


Dernier signal à 08h33 

Son téléphone mobile a émis pour la dernière fois à 08h33 au pied du Petit Cervin. Soit il l'a éteint, soit la batterie est vide, a précisé le chef des secouristes de Zermatt lors de la conférence de presse, cité par l'agence de presse suisse ATS.

"Nous avons commencé les recherches dès dimanche matin, après avoir été informés que le skieur n'était pas rentré", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police cantonale de Zermatt, Markus Rieder.

"Les recherches ont repris ce matin, mais en raison du mauvais temps, les hélicoptères d'Air Zermatt ont des difficultés à survoler la zone", a-t-il dit. "Il y a également des secouristes expérimentés qui ont emprunté les remontées mécaniques et font des recherches à pied", a-t-il ajouté,

La zone de recherche couvre 240 kilomètres carrés de terrain enneigé ou de glaciers, d'après la police. Des hélicoptères munis de caméras infrarouges participent aux recherches. Les colonnes de secours à pied sondent toutes les crevasses des deux côtés de la frontière.

Le major Delfino Viglione, des secours alpins du Val d'Aoste (nord-ouest de l'Italie), a déclaré à l'AFP que "le temps devrait s'améliorer en fin de semaine, mais il est clair que plus les heures passent, plus nos chances de retrouver la personne en vie s'amenuisent. A de telles altitudes, il faut qu'elle ait pu trouver un abri sûr", a-t-il ajouté.


Moyens technologiques 

Le major Viglione a précisé que les opérations de recherches s'appuyaient aussi sur "des moyens technologiques qui permettent de localiser les téléphones portables, mais il est probable que depuis la disparition la batterie soit déchargée".

Selon le quotidien suisse Blick, la famille de M. Haub a donné l'alerte en apprenant qu'il ne s'était pas présenté à un rendez-vous fixé à son hôtel samedi après-midi à Zermatt.

La famille Haub "a mis à disposition des fonds illimités pour les recherches mais qui, dans ces conditions météorologiques ne servent pas à grand-chose", selon Adriano Favre, directeur du secours alpin du Val d'Aoste, cité mercredi par le site du Corriere della Sera.

Le porte-parole de la police de Zermatt a confirmé la présence de la famille sur place. Mais il a démenti qu'il y ait des "recherches privées". "Il est possible que la famille mandate quelqu'un pour participer aux recherches, mais sous la direction de la police", a-t-il dit.

Les héritiers de l'empire Tengelmann figurent parmi les 100 familles les plus riches du monde, selon la presse.

Les biens de la famille étaient évalués à 3,5 milliards d'euros en 2014. Le groupe Tengelmann détient en particulier les chaînes de magasins de vêtements à bas prix Kik et de bricolage Obi.

Vos commentaires