En ce moment
 

Un navire belge a permis de trouver l'épave de l'avion d'Emiliano Sala: voici comment se sont déroulées les recherches

Un navire belge a permis de trouver l'épave de l'avion d'Emiliano Sala: voici comment se sont déroulées les recherches

L'avion qui transportait le footballeur Emiliano Sala a été retrouvé. Les premières recherches en mer du Nord avaient été abandonnées, mais une collecte de fonds a permis de financer de nouvelles recherches. L'épave a été localisée au fond de la Manche. Une société belge a permis de localiser la carlingue de l'appareil.

Voici le navire belge qui a participé aux recherches de l'avion d'Emiliano Sala. Il effectue habituellement des missions d'océanographie. Il a notamment participé aux opérations de sauvetage du Costa Concordia en 2012.
 
Il a été envoyé ce week-end dans la zone de recherche par les autorités britanniques. "Nous sommes partis samedi matin du port d'Ostende vers 9h environ. Nous nous sommes dirigés vers la zone à 40 kilomètres au nord de l'île de Guernesey. C'est là que nous avons effectué les relevés pour retrouver l'épave", explique Patrick Reyntjens, directeur général de la compagnie maritime Geoxyz.
 
Durant le week-end, le Geo Ocean et le Morven, un bateau affrété par une société privée, ont fouillé une zone de 13 kilomètres carrés au nord de Guernesey. "Nous avons d'abord travaillé avec une sorte de sonar latéral qui nous permet de cartographier les fonds marins. Nous avons donc eu une photo en noir et blanc de la zone. En plongeant cet appareil profondément, nous obtenons une image très détaillée", indique Patrick Reyntjens.

Après avoir localisé précisément le lieu du crash, les équipes du Geo Ocean ont immergé un sous-marin télécommandé. "Avec ce robot, nous avons pu confirmer qu'il s'agissait bien de l'avion d'Emiliano Sala. Nous avons pu l'identifier grâce au numéro de l'avion sur la carlingue", précise Patrick Reyntjens.

Le Geo Ocean reste en attente de la Manche pour éventuellement apporter une aide supplémentaire aux enquêteurs.

Vos commentaires