En ce moment
 
 

Les Français doivent à leur tour respecter la "bulle" sociale: comment le prennent-ils?

 
 

La France hisse le drapeau rouge pour éviter une "situation critique": la plupart de ses grandes villes, dont Paris, sont désormais en "zone d'alerte" renforcée ou maximale à cause de l'épidémie de Covid-19. Le pays introduit également le concept de "bulle sociale", que nous étions jusqu'ici les seuls à connaître, en Belgique. Aurélie Henneton, envoyée spéciale RTL INFO à Lille, explique: "C’est à cela que le ministre français de la Santé a fait référence en parlant de cette bulle sociale, et en apportant les précisions suivantes: 'Il ne faut pas multiplier les dîners, évitez les sorties plusieurs fois par semaine et évitez de fréquenter des personnes différentes'".

En France, il n’y a pas de nombre maximal de personnes qui peuvent entrer dans cette bulle sociale. Les Français ont-ils compris ce concept ? Sont-ils prêts à faire des efforts ? Nous leur avons posé la question. "La bulle ? Qu’est-ce que vous appelez la bulle ?", demande une dame. "On avait un mariage auquel on n’a pas participé, des réunions de famille qu’on a annulées, oui, donc on continue. Nous, personnellement, ça ne va pas nous changer grand-chose, parce qu’on était déjà assez prudents", dit un homme.

"Je ne sors déjà pas beaucoup, donc ça ne me pose pas de problème", dit une femme. "On va sortir de l’humanité. L’être humain est social, n’est-ce pas ? Donc on ne peut pas s’en passer", estime un Lillois. "Même dans les bus, on n’est pas du tout à un mètre les uns des autres, je trouve ça compliqué de pouvoir assurer la bulle sociale en plus".

"Faudrait que les gens soient raisonnables d’eux-mêmes, mais ça, ce n’est pas le Français. Je ne sais pas si le Belge est raisonnable ?", s’amuse la dame qui se demandait ce qu’était la bulle.




 

Vos commentaires