Le président gambien nomme deux ministres de l'ère Jammeh

(Belga) Deux ministres qui avaient exercé sous le régime de l'ancien homme fort de Gambie Yahya Jammeh ont été nommés dans le cadre d'un remaniement ministériel par le président gambien Adama Barrow, a annoncé samedi la présidence.

Deux anciens ministres des Finances et des Affaires étrangères sous Jammeh, Mam Bury Njie et Momodou Tangara ont été respectivement nommés aux mêmes fonctions. La présidence n'a fourni aucune explication, se contentant de préciser uniquement dans un tweet que celles-ci entraient "immédiatement en vigueur". En outre, la vice-présidente de la Gambie, petit pays d'Afrique de l'ouest, Fatoumata Jallow Tambajang, a été remplacée par l'ancien chef de la diplomatie, Ousainou Darboe, qui est également le dirigeant du Parti démocratique uni (UDP), la plus grande formation politique du pays. Peu après son arrivée au pouvoir, le président Barrow avait essuyé des critiques après avoir nommé Mme Tambajang, 68 ans, au poste de vice-présidente. La Constitution prévoit une limite d'âge fixée à 65 ans pour tout candidat à l'élection présidentielle et au poste de vice-président. Huit ministres ont été remplacés dans ce premier remaniement ministériel d'importance depuis que le président Adama Barrow a pris ses fonctions en janvier 2017. Ancien militaire, Yahya Jammeh est parvenu au pouvoir par un putsch sans effusion de sang en 1994 dans cette ex-colonie britannique enclavée dans le Sénégal, à l'exception d'une étroite façade côtière. Il s'était ensuite fait largement élire et réélire sans interruption jusqu'à sa défaite en décembre 2016 face à Adama Barrow, candidat de l'opposition. Après six semaines d'une crise à rebondissements provoquée par son refus de céder le pouvoir, il a finalement quitté le pays le 21 janvier 2017 à la suite d'une intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et d'une ultime médiation guinéo-mauritanienne. (Belga)

Vos commentaires