En ce moment
 
 

Mort de Steve: le préfet interdit tout rassemblement samedi au centre de Nantes

(Belga) Le préfet de Loire-Atlantique a décidé d'interdire tout rassemblement samedi au centre-ville de Nantes alors que plusieurs appels en ce sens avaient été diffusés sur les réseaux sociaux pour rendre hommage à Steve Maia Caniço, disparu lors d'une intervention controversée des forces de l'ordre le soir de la Fête de la musique.

"Afin de garantir l'ordre public, le préfet a pris la décision d'interdire tout rassemblement dans une grande partie du centre-ville de Nantes le samedi 3 août de 10h à 20h. Un dispositif de sécurité adapté, réactif et mobile, sera déployé pour prévenir les violences, protéger le centre-ville et procéder, le cas échéant, aux interpellations des fauteurs de troubles", indique, jeudi soir, un communiqué de la préfecture de Loire-Atlantique. Depuis la découverte, lundi, du corps du jeune homme, plusieurs mots d'ordre appelaient à se rassembler, donnant tous rendez-vous au centre-ville de Nantes, samedi à 13H00. C'est le point de rassemblement d'où partent habituellement le samedi les manifestations des +gilets jaunes+ depuis l'automne dernier à Nantes. Le communiqué préfectoral souligne que cet appel à rassemblement "n'a fait l'objet d'aucune déclaration à ce jour" et qu'"aucun organisateur" n'a "pu être identifié". Il fait également valoir que "cette mobilisation devrait être renforcée par la présence de manifestants ultras et d'individus extrêmement radicaux de type +black Bloc+" et qu'"il existe donc un risque important que soient commises des actions violentes dans le centre-ville". "En conséquence, afin, d'une part de protéger les personnes et les biens et, d'autre part, d'assurer le respect du rassemblement pour Steve Maia Caniço, le préfet a décidé d'interdire toute manifestation ou rassemblement dans plusieurs périmètres du centre-ville de Nantes de 10h à 20h ce samedi", justifie le communiqué. L'avocate de la famille de l'animateur périscolaire de 24 ans, Me Cécile de Oliveira, avait indiqué mercredi à l'AFP qu'elle ne savait pas si les proches du jeune homme participeraient à cet hommage. C'est une possibilité, avait-elle expliqué, car "ils sont touchés par leur solidarité". (Belga)

Vos commentaires