En ce moment
 
 

Tuerie Toulouse: elle a vu les images des caméras de surveillance (témoignage)

 
 

Nicole Yardeni a eu accès aux images de surveillance de l'école juive touchée par le drame à Toulouse. "On voit un homme qui court après des enfants, qui en attrape et qui met une balle dans la tête à un enfant de huit ans", décrit-elle.

Nicole Yardeni, qui préside le CRIF (Conseil représentatif des Institutions Juives de France) en région Midi-Pyrénées, a eu accès aux images des caméras de surveillance qui ont filmé la tuerie de Toulouse, lundi matin. Sur les ondes de RTL France, elle décrit avec beaucoup d'émotion qu'elle y a vu "quelque chose d'irréel". "On voit un homme qui court après des enfants, qui en attrape et qui met une balle dans la tête à un enfant de huit ans (...) Il y a quelque chose d'irréel (...) Les images montrent un homme qui entre dans la cour de récréation et qui se met à courir et tirer. Je n'arrive pas à penser que cet homme est fou (...) On est dans le ressort du mal.", confie-t-elle dans un sanglot, "on doit rester comme une famille quand elle est dans la peine". Nicole Yardeni confirme que l’homme était casqué. "Il est reparti tranquillement", conclut-elle.

> ECOUTEZ LE TEMOIGNAGE SUR RTL.FR

Une minute de silence ce mardi à 11h

La minute de silence annoncée par Nicolas Sarkozy à la mémoire des victimes de la fusillade de Toulouse aura lieu mardi "à 11h00 précises" dans tous les établissements scolaires du pays, a précisé lundi le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel.

Lourd bilan

Selon le dernier bilan, quatre personnes, dont trois enfants , ont été tuées lors de la  fusillade intervenue ce lundi peu après 08H00 , devant un collège juif de Toulouse, dans le sud-ouest de la France. Un professeur de religion de 30 ans, ses enfants de 3 et 6 ans, et un autre enfant de 10 ans, ont été tués par un tireur arrivé en scooter, a déclaré le procureur de Toulouse, Michel Valet, précisant que la fusillade avait aussi fait un blessé grave.


 




 

Vos commentaires