En ce moment
 
 

Retour au travail "dans l'émotion" ce matin à la préfecture de police de Paris

Retour au travail
© BELGA IMAGE

Au lendemain de l'agression au couteau qui a eu lieu à la préfecture de police de Paris, lieu emblématique de la capitale française, reprendre le travail est très difficile, pour les policiers. Les agents ont perdu quatre collègues. Ce matin, sur BFMTV, Laetitia Vallar, porte-parole de l’institution, a évoqué l'état d'esprit des policiers de la préfecture.

L'agression s'est produite hier à l'intérieur de ce lieu emblématique qui regroupe plusieurs grandes directions de la police parisienne, situé dans le centre historique de la capitale française près de la cathédrale Notre-Dame. 

Le tueur, employé comme informaticien à la préfecture, a d'abord poignardé avec un couteau de cuisine trois personnes qui se trouvaient dans les bureaux de son service. Dans un escalier, il a ensuite mortellement touché une employée administrative. Dans la cour du bâtiment, un policier lui a intimé l'ordre de lâcher son couteau, puis a fini par faire usage de son arme. Atteint à la tête, l'assaillant a été tué.

Les images de cette agression sont encore très imprégnées dans les souvenirs des policiers de la préfecture. Ce matin, la porte-parole de la préfecture, Laetitia Vallar, a évoqué l'état d'esprit de ses collègues policiers. "On est tous une grande famille, et le fait de savoir que la préfecture a été touchée en son sein est effectivement quelque chose d'assez traumatisant."

Pourtant, le retour au travail a bien eu lieu. Une cellule psychologique a été mise en place pour les policiers, témoins ou non de la tuerie. "Le retour au travail se fait dans l'émotion", confie Laetitia Vallar à BFMTV. Le travail continue, les agents sont à leurs postes et assurent la sécurité des citoyens."

Vos commentaires