En ce moment
 
 

Arrivée du négociateur américain à Séoul pour préparer le sommet Trump-Kim

Arrivée du négociateur américain à Séoul pour préparer le sommet Trump-Kim

(Belga) Le négociateur américain pour la Corée du Nord est arrivé à Séoul dimanche pour rencontrer des responsables des deux Corée et préparer le nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un prévu fin février.

Les discussions entre Washington et Pyongyang doivent permettre de déterminer l'ordre du jour de ce sommet ainsi que sa date et son lieu précis, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. À son arrivée, le représentant spécial des États-Unis pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, n'a pas fait de déclaration à la presse. Il a rencontré son homologue sud-coréen Lee Do-hoon, avec lequel il a abordé "les questions en suspens, dont les discussions au niveau opérationnel avec la Corée du Nord", a indiqué le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Selon un haut responsable de la présidence cité par Yonhap, il s'agit notamment de "coordonner les positions entre Séoul et Washington". Selon Yonhap, M. Biegun doit s'entretenir lundi avec le Conseiller à la sécurité nationale sud-coréen Chung Eui-yong avant de se rendre à Panmunjom mardi pour des discussions avec les autorités nord-coréennes. Donald Trump a promis de dévoiler en début de semaine la date du sommet et la ville asiatique qui l'accueillera. Lors de leur premier sommet, historique, du 12 juin à Singapour, le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avaient évoqué la dénucléarisation de la Corée du Nord. Mais, depuis, les négociations se sont enlisées et ce nouveau tête-à-tête est censé permettre de réaliser des progrès concrets nécessaires pour ne pas se retrouver comme en 2017 au bord d'une guerre atomique. Faisant le point de ce processus il y a quelques jours, Stephen Biegun avait assuré que Washington restait "lucide" sur les chances de succès et avait réaffirmé que l'objectif des Américains restait la "dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée" du régime de Pyongyang. (Belga)

Vos commentaires