Canada: les 800 étudiants en médecine saoudiens obtiennent un sursis pour quitter le pays

(Belga) Les étudiants en médecine saoudiens installés au Canada, sommés de partir d'ici fin août par Ryad en raison de la crise diplomatique avec Ottawa, ont obtenu un délai supplémentaire de trois semaines, ont confirmé jeudi plusieurs universités canadiennes.

Les autorités saoudiennes ont repoussé au 22 septembre la date butoir donnée aux quelque 800 étudiants en médecine saoudiens installés au Canada pour quitter le pays, ont confirmé les universités Dalhousie à Halifax, McGill à Montréal et deux universités de Toronto. "La faculté de médecine a été informée par le Bureau culturel saoudien que la date butoir pour le départ des étudiants saoudiens avait été repoussée au 22 septembre", a expliqué Jennifer Lewandowski, porte-parole de l'université Dalhousie. "Les résidents saoudiens ont été prévenus". Ce sursis donnera une bouffée d'oxygène aux étudiants qui doivent trouver en quelques semaines une autre faculté où terminer leurs études, ainsi qu'aux hôpitaux canadiens où quelque 25.000 patients pourraient être affectés par le départ des étudiants saoudiens, selon le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Le royaume saoudien avait créé la surprise début août en annonçant l'expulsion de l'ambassadeur du Canada, en rappelant son ambassadeur et en gelant tout nouveau commerce ou investissement avec ce pays après la dénonciation par Ottawa de l'arrestation de militants saoudiens des droits de l'homme. Dans la foulée, Ryad avait décidé de suspendre les bourses d'études de ses ressortissants au Canada et de les envoyer vers d'autres pays d'ici fin août. Pari Johnston, de l'association Universities Canada, avait expliqué que le départ des étudiants en médecine saoudiens "pourrait avoir un impact de santé publique au Canada". "Les internes soignent des Canadiens dans le cadre de leur formation. Les Saoudiens représentent un tiers des équipes de soignants dans les hôpitaux universitaires", selon elle. (Belga)

Vos commentaires