En ce moment
 
 

Coronavirus - Israël suspend les dons d'excédents de vaccins à des alliés

 
CORONAVIRUS
 

(Belga) Israël a gelé la distribution d'excédents de vaccins contre le coronavirus à des Etats alliés notamment, a indiqué jeudi le ministère de la Justice. Les autorités compétentes doivent examiner si une telle démarche fait partie des prérogatives du Premier ministre.

Benjamin Netanyahu avait annoncé mardi l'envoi d'une "quantité limitée" de vaccins non utilisés aux Palestiniens et à plusieurs pays, dont deux ayant annoncé le renforcement de leur présence diplomatique à Jérusalem. Jeudi soir, le ministère de la Justice a indiqué qu'à la suite de demandes provenant de la population, "le procureur général était en train de vérifier si des vaccins avaient bien été transférés à l'étranger sans autorité". Le ministère a affirmé dans un communiqué que le conseiller à la Sécurité nationale Meir Ben-Shabbat a demandé au procureur général un avis légal sur la décision de faire don des vaccins et l'a informé qu'un "ordre avait été émis pour le gel de toute activité sur le sujet". Un responsable au bureau de M. Netanyahu a confirmé que M. Ben-Shabbat avait "réclamé un avis légal du procureur général", laissant entendre que le processus avait été gelé. Cela "en dépit du fait qu'aucune dose de vaccin ne manque aux citoyens israéliens et que la quantité qu'il était envisagé de donner à des pays étrangers est symbolique et donne une bonne image d'Israël dans le monde", a dit cette source sous le couvert de l'anonymat. Israël a déjà envoyé des milliers de doses à la Cisjordanie pour le personnel soignant de l'Autorité palestinienne, une décision approuvée par le comité ministériel sur la sécurité et le procureur général. Plus tôt jeudi, le ministre de la Défense Benny Gantz avait appelé à geler les dons de vaccins à des pays étrangers. Dans une lettre adressée à M. Netanyahu, il souligne que, si la décision de donner des vaccins à l'Autorité palestinienne suit la "procédure régulière" et les besoins médicaux d'Israël, "la fourniture de vaccins à d'autres pays n'a jamais été abordée par les instances dédiées". Benny Gantz qui, comme M. Netanyahu, fait campagne pour les élections législatives du 23 mars, a déclaré que la question devait d'abord être discutée par le comité ministériel sur la sécurité, affirmant que la mesure avait été annoncée sans consultation et était "contraire à la loi". Le Honduras, qui a annoncé l'année dernière le déménagement de son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, figurait sur la liste des destinataires, selon plusieurs sources. La République tchèque, qui envisage d'ouvrir un bureau diplomatique à Jérusalem le mois prochain, a déclaré mardi qu'elle avait déjà reçu 5.000 doses du vaccin Moderna de la part de l'Etat hébreu. La Hongrie et le Guatemala devaient également recevoir des vaccins. (Belga)


 

 




 

Vos commentaires