En ce moment
 

Coups de feu sur le campus de l'université de Central Michigan: deux personnes abattues, le suspect par encore arrêté

Coups de feu sur le campus de l'université de Central Michigan: deux personnes abattues, le suspect par encore arrêté
Capture d'écran de Google Street View

Deux personnes ont été abattues vendredi matin sur le campus de l'université de Central Michigan dans le nord des Etats-Unis, a rapporté l'établissement, mettant en garde contre un suspect de 19 ans qui n'a pas été arrêté à ce stade. "Le campus a été placé en confinement", a indiqué l'université sur son site internet. Quelque 18.000 étudiants fréquentent le campus principal de Central Michigan University.


"La police pense qu'il s'agit d'un incident ayant pour origine une situation domestique"

Plus tôt dans la matinée, la police avait fait état de coups de feu tirés dans le bâtiment "Campbell Hall" de cette université située dans la ville de Mount Pleasant, entre Chicago et Detroit. "Les personnes décédées ne sont pas des étudiants et la police pense qu'il s'agit d'un incident ayant pour origine une situation domestique", a précisé Central Michigan University dans un communiqué. Le suspect est un garçon noir de 19 ans, a également rapporté l'université, ajoutant qu'il n'y avait aucun autre blessé ou mort à déplorer pour le moment.

Les fusillades sont fréquentes aux Etats-Unis, où il y a autant d'armes à feu en circulation que d'habitants. Le débat sur la législation entourant le droit constitutionnel d'être armé dans ce pays a été relancé par les jeunes rescapés de la tuerie ayant coûté la vie à 17 personnes le 14 février dans le lycée Marjory Stoneman Douglas en Floride.

Ce dernier massacre s'est ajouté à la longue liste des fusillades survenues en milieu scolaire, après notamment celle de Newtown où ont péri 26 personnes dans une école primaire en 2012, ou celle de Virginia Tech sur le campus d'une université de l'est du pays, qui avait fait 32 morts en 2007.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires