En ce moment
 
 

Dopage: la nageuse australienne Shayna Jack rencontre les autorités antidopage et continue de nier

Dopage: la nageuse australienne Shayna Jack rencontre les autorités antidopage et continue de nier
L'Australienne Shayna Jack après sa qualification sur 50 m libre aux Jeux du Commonwealth, le 6 avril 2018 à Gold CoastMANAN VATSYAYANA

La nageuse australienne Shayna Jack, contrôlée positive à une substance interdite fin juin, a rencontré vendredi les autorités antidopage, et a continué de nier s'être dopée en affirmant qu'elle "n'arrêterait pas avant que son nom soit blanchi".

Réfutant de manière claire les accusations de dopage dont elle fait l'objet, Jack a rencontré des responsables de l'autorité australienne anti-dopage à Brisbane pour faire le point sur les résultats du contrôle positif au Ligandrol, une substance qui favorise la prise de masse musculaire, le 26 juin dernier.

L'agence australienne doit rendre ses conclusions d'ici 4 à 6 semaines.

"Je ne vais pas arrêter tant que mon innocence ne sera pas prouvée, et je vais me battre pour pouvoir retourner dans les bassins. C'est mon rêve et je ne le laisserai pas s'envoler", a-t-elle expliqué aux journalistes.

La nageuse de 20 ans, détentrice du record du monde du relais 4x100 m nage libre avec l'Australie, est suspendue depuis la révélation de l'affaire, fin juillet.

Le scandale est d'autant plus embarrassant pour la natation australienne qu'il a été révélé le 27 juillet, quelques jours seulement après que le champion olympique australien Mack Horton a refusé de partager le podium des Mondiaux en Corée du Sud avec son concurrent chinois Sun Yang, au cœur d'une polémique après un contrôle antidopage au cours duquel il lui est reproché d'avoir détruit à coup de marteau un échantillon de sang en septembre dernier.

Vos commentaires