En ce moment
 
 

F1: les Ferrari dominent les essais libres de vendredi au GP de Belgique

F1: les Ferrari dominent les essais libres de vendredi au GP de Belgique
Le pilote Ferrari Charles Leclerc a dominé la 2e séance d'essais libres du GP de Belgique à Spa-Francorchamps, le 30 août 2019JOHN THYS

Les Ferrari ont dominé les deux premières séances d'essais libres de vendredi au GP de Belgique, 13e manche du championnat du monde de F1, montrant leurs ambitions pour la course dimanche alors qu'elles n'ont toujours pas obtenu de victoire cette saison.

Sebastian Vettel le matin et Charles Leclerc l'après-midi ont réalisé les meilleurs temps, le jeune Monégasque se montrant plus rapide que l'Allemand quadruple champion du monde, sous un temps chaud et ensoleillé.

La 2e séance d'essais a toutefois été interrompue quelques minutes avant la fin en raison d'un bris de moteur sur la Racing Point de Sergio Perez. Le Mexicain avait toutefois eu le temps de réaliser le 5e temps derrière les deux Ferrari et les deux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton et devant la Red Bull de Max Verstappen.

Avec 1 min 44 min et 123/1000e, Leclerc a devancé son équipier de 630/1000e l'après-midi et la première Mercedes, celle de Bottas de 846/1000e.

Les essais libres du vendredi servent davantage à évaluer les différentes configurations de course qu'à réaliser des temps canon et cette hiérarchie pourrait être bouleversée lors de la 3e séance d'essais libres samedi matin et, surtout, lors des qualifications l'après-midi.

Sebastian Vettel l'avait emporté l'an dernier sur le toboggan ardennais et entend bien rééditer son exploit dimanche afin de se relancer, ainsi que la Scuderia, au championnat.

Les Mercedes ont dominé la saison jusqu'à présent, Lewis Hamilton disposant d'une confortable avance au championnat alors qu'il reste 9 épreuves à disputer. Si le Britannique peut se permettre d'envisager un 6e titre mondial, Max Verstappen et sa Red Bull sont venus jouer les trouble-fêtes lors des deux dernières courses avant la trêve estivale de la F1 et le jeune Néerlandais occupe dorénavant la 3e place au championnat derrière Bottas.

Ce dernier a été reconduit au sein de l'équipe Mercedes pour la saison 2020 et, si ses espoirs de remporter le championnat cette année s'amenuisent, il entend défendre sa 2e place face à Verstappen sur lequel il ne compte que 7 points d'avance.

- Perez resigne chez Racing Point -

Derrière les trois écuries de pointe, la lutte reste farouche pour être "le meilleur du reste".

C'est pour l'instant McLaren-Renault qui se montre le plus à son avantage mais ses pilotes n'ont terminé que 11e (Carlos Sainz) et 15e (Lando Norris) lors de la 2e séance d'essais libres vendredi.

Kimi Räikkönen (Alfa-Roméo) - le plus titré à Spa (4 victoires) parmi les pilotes en activité - s'est classé lui 7e alors que les Racing Point ont réalisé un joli tir groupé avec Sergio Perez (5e) -qui a resigné pour 3 ans pour cette écurie jeudi- et Lance Stroll (8e).

Le Thaïlandais Alexander Albon, qui effectue à Spa ses débuts chez Red Bull après avoir pris le baquet du Français Pierre Gasly, "rétrogradé" chez l'écurie soeur Toro Rosso, n'a terminé que 10e l'après-midi.

"Il a fait du bon travail pour son premier jour", a cependant jugé le patron de l'écurie Red Bull Christian Horner. "Il est très intelligent, il pose les bonnes questions et cela a été une première journée positive", a-t-il ajouté.

Albon, 23 ans, fait toutefois partie des pilotes qui écoperont de pénalités sur la grille de départ dimanche pour avoir changé des éléments mécaniques sur leurs monoplaces. Il partira ainsi du fond de la grille tout comme Lance Stroll et Daniil Kvyat (Toro Rosso) alors que les deux pilotes Renault Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ainsi que Carlos Sainz (McLaren) recevront eux une pénalité de 5 places chacun.

Gasly a pour sa part réalisé le 17e temps de la 2e séance d'essais libres pour son retour chez Toro Rosso.

Vos commentaires