GB: un demi-million de livres confisqué au fils d'un ex-Premier ministre moldave

(Belga) La justice a ordonné de confisquer près de 500.000 livres (570.000 euros) au fils d'un ex-Premier ministre moldave Vladimir Filat, qui roulait en Bentley et payait un loyer mensuel de 30.000 livres à Londres.

Les enquêteurs ont déterminé que la richesse de Vlad Luca Filat, âgé de 22 ans, provenait "de l'activité illégale de son père", a indiqué jeudi l'agence britannique de lutte contre le crime (NCA). L'ancien Premier ministre moldave (de 2009 à 2013) est actuellement en prison dans son pays après avoir été condamné en juin 2016 à neuf ans de prison pour corruption et abus de pouvoir. Il était accusé d'avoir détourné 260 millions de dollars. Son fils, qui s'était installé à Londres en juillet 2016 pour y étudier, a attiré l'attention des enquêteurs par ses dépenses "extravagantes", dont l'achat d'une Bentley pour 200.000 livres, alors qu'il n'avait pas de revenus connus au Royaume-Uni, a expliqué la NCA. Ses trois comptes à la banque HSBC étaient "abondés par d'importants dépôts de sociétés étrangères, principalement basées en Turquie et dans les îles Caïman", a indiqué l'agence. De multiples dépôts en espèces avaient également été enregistrés dans le réseau de la banque, dont plus de 98.000 livres sterling déposés en l'espace de trois jours. Ces trois comptes bancaires avaient été gelés en mai 2018 conformément aux nouvelles dispositions relatives à la Criminal Finance Act 2017, une loi destinée à lutter contre le blanchiment d'argent. Un tribunal de Londres a ordonné mardi que l'argent gelé soit confisqué. Le juge Michael Snow s'est dit "convaincu que l'argent provient de la conduite criminelle de son père en Moldavie". "Lorsque nous soupçonnons que l'argent d'un compte découle d'un crime, nous pouvons demander au tribunal de geler puis de confisquer les sommes", a expliqué Rob MacArthur, de l'unité chargée de lutter contre la corruption internationale à la NCA. "Dans ce cas, Vlad Luca Filat n'a pas été en mesure de démontrer que l'argent avait une origine légitime et le tribunal a déterminé que cet argent était recouvrable". (Belga)

Vos commentaires