En ce moment
 
 

Incendie dans le Gard: 488 ha parcourus, le feu ne se propage plus

Incendie dans le Gard: 488 ha parcourus, le feu ne se propage plus
Les pompiers du Gard luttent contre un incendie, le 29 juin 2019 près de Saint-GillesSYLVAIN THOMAS

Un feu de forêt et de brousailles, déclaré en début d'après-midi mardi au sud de Nîmes, à Générac (Gard), a parcouru 488 ha mais a pu être "fixé" mercredi matin, indiquent les pompiers du Gard.

Le feu est "fixé" lorsque la propagation du sinistre est arrêtée.

"Ce (mercredi) matin, l’évolution est favorable, le feu est fixé. Il reste malgré tout de nombreux points chauds et un long travail de traitement de lisières et de noyage afin d’éviter tout risque de reprise", soulignent-ils dans un communiqué.

L'incendie, porté par un vent tournant, a nécessité l'évacuatuon de 190 personnes, les communes de Générac (15 km de Nîmes) et de Saint-Gilles ayant ouvert respectivement le château et le gymnase aux personnes évacuées. Cette zone avait déjà été touchée par de violents incendies lors de la canicule classée rouge, fin juin.

Plus de 140 véhicules de lutte contre les feux de forêt et 465 sapeurs-pompiers sont engagés sur ce feu de grande ampleur.

Des renforts extra-départementaux des régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur sont sur place ainsi que des militaires de la sécurité civile de Brignoles, précisent les pompiers du Gard.

Un sapeur-pompier a été légèrement blessé. Aucune habitation n’a été touchée.

La départementale 14 reste coupée à la circulation et les sapeurs-pompiers demandent à la population d’éviter de se rendre sur les lieux et de redoubler de vigilance dans cette période de sécheresse ou l’emploi du feu est formellement interdit.

Parallèlement, dans le département voisin également touché par une intense sécheresse, un feu de garrigue et de pinède s'était déclaré mardi soir vers 21H00 à Montbazin (Hérault, 20 km au sud-ouest de Montpellier) et a parcouru une trentaine d'hectares, brûlant quatre maisons, trois voitures,tandis qu'une trentaine d'habitations ont dû être protégées.

"Plusieurs personnes" ont été évacuées, soulignent les pompiers héraultais sans plus de précision.

L'incendie, "attisé par un vent fort", a été maîtrisé en milieu de nuit, ont-ils indiqué mercredi matin.

Plus de 200 pompiers et 50 véhicules avaient été mobilisés sur ce sinistre qui menaçait directement la commune voisine de Gigean (Hérault).

En 24 heures, les pompiers héraultais précisent mercredi matin être intervenus à plus de 30 reprises pour lutter contre des incendies de végétaux et de forêt alors que le département est classé en "risque très sévère".

Au moment de l'afflux touristique de la saison estivale et à la suite de l'épisode de canicule, "les risques de feux de forêt augmentent de jour en jour", avertissent dans un communiqué communiqué les pompiers héraultais.

Ces derniers appellent "à la plus grande vigilance et au respect des règles d'interdiction d'incinération des végétaux, au civisme par rapport aux jets de mégots qui peuvent avoir des conséquences dramatiques à la fois pour la population mais également pour les équipes de secours".

Vos commentaires