En ce moment
 
 

JO-2020: Tokyo contre le déplacement au nord du marathon pour cause de chaleur

JO-2020: Tokyo contre le déplacement au nord du marathon pour cause de chaleur
La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike lors d'une allocution, le 24 juillet 2019 à TokyoToshifumi KITAMURA

La gouverneure de Tokyo s'est déclarée vendredi contre la proposition du CIO de déplacer dans le nord du Japon le marathon et les épreuves de marche des Jeux olympiques de 2020 en raison de la très forte chaleur humide de la capitale nippone.

Le Comité international olympique (CIO) avait créé la surprise mi-octobre en annonçant qu'il proposait l'organisation de ces événements à Sapporo, sur la grande île septentrionale de Hokkaido, face aux nombreuses craintes exprimées pour la santé des athlètes et des spectateurs.

Les médias japonais rapportaient jeudi soir que la municipalité de Tokyo pourrait contrer les intentions du CIO en proposant de faire démarrer ces épreuves à 03H00 du matin, plus tôt encore que l'horaire déjà très matinal prévu.

La gouverneure de la mégapole a confirmé vendredi sur une chaîne de télévision qu'un tel projet existait mais a démenti l'heure citée par les médias.

Yuriko Koike, qui avait déjà ironisé sur la proposition du CIO, a de nouveau exprimé vendredi son mécontentement. "Je n'étais pas d'accord avec (un déplacement à) Sapporo", a-t-elle dit à la chaîne Fuji TV.

L'annonce du CIO le 16 octobre avait semblé prendre tous les responsables japonais de court, le maire de Sapporo lui-même admettant ne pas avoir été contacté.

La ville de Tokyo a engagé des dépenses considérables pour réduire les effets de la chaleur étouffante et humide de ses étés, notamment pour recouvrir le parcours du marathon de matériaux spéciaux. Une partie des tickets ont déjà été vendus.

"Des voix s'élèvent parmi les habitants de Tokyo pour demander des explications et pour savoir si un mot prononcé dans quelque haute sphère peut décider de tout à lui seul", a lancé Mme Koike, qui devait rencontrer vendredi John Coates, le président du Comité de coordination du CIO.

Le projet des autorités olympiques est né après les récents Mondiaux d'athlétisme de Doha dont plusieurs épreuves hors-stade, parmi lesquelles le marathon ou le 50 km marche, ont été fortement perturbées par la chaleur.

De juin à septembre 2018, près de 93.000 personnes se sont rendues aux urgences au Japon pour des coups de chaleur, et 159 de ces patients sont morts.

Vos commentaires