En ce moment
 

Les mensonges d'un ex-gardien de camp nazi le rattrapent: il s'est fait passer pour une victime et a reçu des aides

Les mensonges d'un ex-gardien de camp nazi le rattrapent: il s'est fait passer pour une victime et a reçu des aides
Image d'illustration

L'ex-collaborateur nazi qui a été expulsé mardi par les Etats-Unis aurait vécu après la Seconde Guerre mondiale dans un camp pour survivants de la persécution nazie dans le sud de l'Allemagne, et obtenu des aides pour émigrer aux Etats-Unis, selon un article paru dans "Bild". Le magazine allemand a consulté des documents historiques des archives du Service international de recherches (ITS) à Bad Arolsen.

"A partir de juillet 1945, Jakiw Palij a vécu d'abord dans un camp à Damberg, puis dans un centre de réinstallation à Schweinfurt", explique le directeur de l'ITS au magazine. "Il a été reconnu comme 'Displaced person' (personne déplacée, NDLR) et a obtenu une aide pour son émigration vers les Etats-Unis". "Il a dû taire son passé au sein des SS. Il n'y a pas d'informations sur ses déclarations", selon l'expert.

L'homme, âgé aujourd'hui de 95 ans, a été expulsé mardi par les Etats-Unis. Le gouvernement allemand a accepté son entrée dans le pays bien qu'il n'ait pas la nationalité allemande et que sa participation à des crimes nazis n'ait pas été établie. Une procédure antérieure menée par un procureur de Würzburg pour complicité de meurtre avait dû être abandonnée en 2016 pour manque de preuves. Le nonagénaire a été accueilli dans un centre de soins à Ahlen, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Vos commentaires