En ce moment
 

Manifestation à Bruxelles pour demander la fin des violences à Afrin

Syrie

(Belga) Quelque 200 personne se sont rassemblées samedi après-midi devant le Palais de Justice de Bruxelles pour demander la fin des violences perpétrées dans l'enclave kurde d'Afrin par les forces armées turques en vue d'y déloger les milices kurdes du YPG. Alliées des États-Unis dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique, celles-ci bénéficient à présent du soutien des forces du régime de Bachar el-Assad. Les Turcs voient dans les milices du YPG le bras syrien du PKK autonomiste qu'ils combattent sur leur territoire. Les combats ont fait de nombreuses victimes.

"Depuis le 20 janvier dernier, l'armée turque et ses alliés djihadistes ont lancé une offensive aussi brutale qu'illégale dans la région d'Afrin. En un mois, on déplore 250 morts parmi les civils et 600 blessés dans cette enclave kurde située dans le nord-ouest de la Syrie, à la frontière turco-syrienne. Des médecins ont fait rapport de l'utilisation d'armes chimiques par les forces armées turques lors de leurs attaques", indique Delil Agbaba, porte-parole de NavBel, le conseil des communautés kurdes de Belgique, qui organise la manifestation. "Malgré la résolution réclamant "sans délai" un cessez-le-feu humanitaire d'un mois sur l'ensemble de la Syrie qui a été adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l'ONU le 24 février dernier, la Turquie continue son offensive. A travers cette action, nous voulons donc également dénoncer le silence et la passivité de la communauté internationale qui n'essaie même pas de faire appliquer la résolution de l'ONU pour laquelle ses membres ont voté", conclu-t-il. (Belga)

Vos commentaires