En ce moment
 
 

Nora, Franco-Irlandaise de 15 ans, a disparu lors de vacances en Malaisie: sa famille redoute un acte criminel

Nora, Franco-Irlandaise de 15 ans, a disparu lors de vacances en Malaisie: sa famille redoute un acte criminel
Image Belga

La police en Malaisie analyse des empreintes digitales relevées sur le cadre d'une fenêtre de l'hôtel où a disparu une jeune Franco-Irlandaise dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris mercredi de source policière, tandis que des plongeurs ont sondé un cours d'eau.

Les experts qui ont trouvé ces empreintes n'ont pas indiqué à qui elles appartenaient, a précisé aux journalistes Che Zakaria Othman, directeur adjoint de la police dans l'Etat de Negeri Sembilan (sud) où est situé l'hôtel. "Nous n'excluons aucune possibilité mais jusqu'à présent nous ne disposons d'aucune information", a-t-il dit, interrogé à Seremban, capitale de cet Etat. "Nous pensons toujours qu'elle se trouve dans la zone parce qu'il n'y a aucune information disant qu'elle l'a quittée", a-t-il ajouté.

La police a également interrogé une vingtaine de témoins, y compris des membres de la famille de l'adolescente. Au quatrième jour des recherches, auxquelles participent un hélicoptère, deux drones, des chiens pisteurs et 214 personnes de diverses administrations, des plongeurs ont sondé mercredi un cours d'eau proche de Dusun Resort.


La famille redoute un acte criminel

Nora Quoirin, âgée de 15 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à Dusun Resort, une station touristique située en lisière d'une forêt tropicale à environ 70 km de Kuala Lumpur. L'adolescente, qui a des difficultés d'apprentissage, était arrivée samedi en Malaisie pour des vacances. Elle habite à Londres avec ses parents, un couple franco-irlandais.

La famille redoute un acte criminel et son grand-père, Sylvain Quoirin, a déclaré mardi qu'"elle a disparu dans des conditions extrêmement mystérieuses, puisqu'elle couchait dans sa chambre avec sa soeur et son frère".

Alors que la police traite l'affaire comme une disparition, M. Quoirin a souligné que la jeune fille n'était "absolument pas" habituée à fuguer. "Ce que d'autres disent n'est pas important car la police sait mieux que quiconque", a déclaré pour sa part le ministre malaisien de l'Intérieur Muhyiddin Yassin. "Tous ceux qui viennent dans notre pays sont en sécurité et ne rencontrent aucun problème".

Vos commentaires