En ce moment
 
 

Philippines: la tempête Megi fait au moins 24 morts, le bilan pourrait s'alourdir

 
 

Au moins 24 personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain dans le centre et le sud des Philippines, à la suite de pluies diluviennes dues à la tempête tropicale Megi.

Plus de 13.000 personnes ont fui vers des abris d'urgence alors que la tempête inondait des maisons, des champs, et coupait des routes et des lignes électriques, a précisé lundi l'Agence nationale des désastres naturels.

La province de Leyte, dans le centre de l'archipel, a été la plus durement touchée, avec des glissements de terrain qui ont fait 21 morts dans quatre villages, a déclaré à l'AFP Rhyse Austero, responsable de la gestion des désastres naturels à Baybay City.

Trois autres personnes sont mortes sur Mindanao, la principale île du sud du pays, avait annoncé plus tôt l'Agence nationale.

Des photos publiées sur Facebook et authentifiées par l'AFP montrent plusieurs maisons du village de Bunga, l'un des plus touchés de la province de Leyte, recouvertes de boue jusqu'aux toits.

"Hier, la pluie était si forte, elle n'a pas cessé pendant plus de 24 heures", a déclaré lundi à l'AFP Hannah Cala Vitangcol, une habitante.

Cette enseignante de 26 ans a fui avec sa famille vers un hôtel, après avoir constaté à son réveil que les maisons voisines de la sienne avaient été recouvertes par un torrent de boue.

"J'ai pleuré parce que je connaissais des personnes qui ont été tuées, et j'ai eu peur car il y a des montagnes derrière notre maison", a-t-elle ajouté.

Selon Mark Unlu-cay, conseiller municipal de Baybay, un port de l'ouest de l'île de Leyte, le bilan des morts pourrait s'alourdir, car d'autres villages ont selon lui été ensevelis.

Des garde-côtes philippins et la police ont par ailleurs évacué des personnes de leurs maisons dans la ville inondée d'Abuyog, toujours dans la province de Leyte.

- Première tempête majeure en 2022 -

La tempête Megi, connue aux Philippines sous son nom local Agaton, est la première tempête majeure à frapper cette année le pays, fréquemment touché par des catastrophes naturelles.

Provoquant en mer de fortes vagues, elle a obligé des dizaines de ports à suspendre leurs activités et près de 6.000 personnes ont été bloquées avant les vacances de Pâques, l'une des grandes périodes de voyage de l'année.

Le pays venait juste de rouvrir ses portes, en février, aux touristes vaccinés de la plupart des pays étrangers, après avoir levé la plupart des restrictions nationales liées au Covid-19.

Il y a quatre mois, le super typhon Rai avait dévasté des pans entiers de l'archipel, tuant plus de 400 personnes et laissant des centaines de milliers de sans-abri.

A mesure que la planète est touchée par le réchauffement climatique, les typhons de ce type deviennent de plus en plus puissants, avertissent les scientifiques.

Les Philippines, classées parmi les pays les plus vulnérables aux effets du changement climat, sont frappées en moyenne par 20 tempêtes chaque année.

En 2013 le typhon Haiyan, le plus puissant ayant jamais touché terre, avait fait plus de 7.300 morts ou disparus.


 

Vos commentaires